LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Interview par F. Desouche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Ven 27 Juil 2007 - 19:12

Tu incarnes donc l'histoire je suppose...

Si tu pouvais me donner la date de la fin du monde en MP, j'en serais ravi.

Promis, je ne la répèterai à personne...


Dernière édition par le Ven 27 Juil 2007 - 19:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent666
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 952
Localisation : nissa
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Ven 27 Juil 2007 - 19:18

MAGGLE a écrit:
laurent666 a écrit:
Ca n'a pas été un cadeau, preuve en est que les pays d'Afrique ayant retrouvé l'indépendance ont stagné économiquement, voire même régressé depuis que la France est partie (par rapport au reste du monde). Quand à la démocratie,les droits de l'homme et la dignité humaine en Afrique, alors là, c'est encore pire.

Je n'ai pas dit que la situation actuelle de l'Afrique est idyllique.

Mais moi je te le dis: elle est pire que si la France était restée, et notamment concernant les droits de l'homme et la dignité auxquels j'imagine tu tiens.


MAGGLE a écrit:

Ma question reste donc posée.

Oui, mais j'ai pas bien compris pourquoi. Moi je pense que Le Pen était sincère dans son discours à l'Assemblée, mais tu peux essayer de me convaincre que non.

MAGGLE a écrit:

laurent666 a écrit:
A coté, la Martinique et la Guadeloupe, c'est le pa'wadis là dis-donc.

Bien moins en tous cas que si la France restituait les terres des Békés, comme l'a si justement suggéré Dieudonné. J'ai d'ailleurs été surpris de ne pas retrouver cette saine idée dans le programme du Front National Basketball

Le Pen l'a dit, pourtant. Il a également trouvé surprenant que personne n'en parle.

Preuve ici:
http://www.salutpublic.fr/spip.php?article197
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Ven 27 Juil 2007 - 19:52

laurent666 a écrit:
Mais moi je te le dis: elle est pire que si la France était restée, et notamment concernant les droits de l'homme et la dignité auxquels j'imagine tu tiens.

C'est une variante uchronique de la remarque de l'omnivore. Même réponse qu'à lui.

laurent666 a écrit:
Oui, mais j'ai pas bien compris pourquoi. Moi je pense que Le Pen était sincère dans son discours à l'Assemblée, mais tu peux essayer de me convaincre que non.

Et si je t'y amenais toi-même ?

Je reformule donc ma question : quel sens cela avait-il en 58 par rapport à une situation antérieure à 54 ?

laurent666 a écrit:
Le Pen l'a dit, pourtant. Il a également trouvé surprenant que personne n'en parle.

Preuve ici:
http://www.salutpublic.fr/spip.php?article197

Je me souviens de ce passage qui m'a surpris mais dans lequel il recommande aussi à Cyrulnik de lire le programme. Je l'ai donc lu. Et tant que ça ne sera pas dans ce programme, je considèrerai surtout qu'il a lu et compris la Sociologie du dragueur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milla
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 705
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Ven 27 Juil 2007 - 20:04

"Jamais l'Algérie n'a etait Française, c'etait une colonie. En Algérie, les Français n'etaient pas chez eux. On leur a fait croire que l'Algérie c'etait la France. Ils ont voulu se bercer de cette illusion... Jamais l'Algérie n'a etait Française, elle ne l'etait que dans des textes juridiques, dans la téte de colonels braillards et pour la masse des européens d'Algérie (pied noirs) qui avaient finie par se persuader de la réalité d'un slogan".

De Gaulle, cité par Louis Terrenoire.
(dans le sernier bouquin de Vergés)

En fait, 2 visions,deux "Nationalismes" différents (à moins que Soral nous persuade que De Gaulle était un bo-bo, puceaux et anti-Français comme tous les rapeurs...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent666
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 952
Localisation : nissa
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Ven 27 Juil 2007 - 20:18

MAGGLE a écrit:

Et si je t'y amenais toi-même ?

Je reformule donc ma question : quel sens cela avait-il en 58 par rapport à une situation antérieure à 54 ?

Mais ça ne prouve rien du tout.
Tu comprends pourquoi, n'est-ce pas ?


MAGGLE a écrit:
... béké ...
Et tant que ça ne sera pas dans ce programme...

pfff. Et alors ? Il est le seul homme politique a l'avoir dit. C'est déjà bien.

Vive Le Pen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Ven 27 Juil 2007 - 20:35

laurent666 a écrit:

Mais ça ne prouve rien du tout.
Tu comprends pourquoi, n'est-ce pas ?

Je veux bien t'accorder que Le Pen était sincère, mais la question était : quel sens cela avait-il en 58 ?

laurent666 a écrit:
pfff. Et alors ? Il est le seul homme politique a l'avoir dit. C'est déjà bien.

Vive Le Pen.

C'est vrai. Ne chipotons pas. Il aurait pu dénoncer ce fait, il l'a énoncé. C'est déjà pas mal...

Mais je crois que la dénonciation de ce fait fait aussi partie des positions de la gauche de la gauche...

C'est vrai aussi que Frantz Fanon se serait bien vu commettre un attentat contre Césaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 41
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: origines de l’idéologie mondialiste du MÉTISSAGE   Sam 28 Juil 2007 - 19:13

Quai Branlix a écrit:
Citation :
En effet, les japonais ne sont pas ethniquement homogènes (voila peut être la formule qu'il a cherchée dans son hésitation à un moment).
Déjà qu'entre japonais pur-sucre les différences physiques sont évidentes, ceux du Kyushu ou du Shikoku sont très typés chinois, voire carrément basanés dans le sud du pays...
Cela expliquerait alors pourquoi dans le film Le dernier Samuraï (2004) avec Tom Cruise, certains des Samuraïs, à commencer par le chef principal, n’ont pas vraiment des têtes de japonais... au sens typique du terme. Il ne s’agirait donc pas forcément d’une négligence (ou d'une "erreur") ethnico historique de la part du réalisateur.

Sinon, sur (les origines de) l’idéologie mondialiste de L’INCITATION AU MÉTISSAGE (surtout pour les autres) : http://herveryssen.blogspot.com/2007/04/le-mtissage-plantaire.html
http://herveryssen.blogspot.com/2007/02/propagande-juive-jewish-propaganda-1.html

http://bp3.blogger.com/_7IrqoNu618c/Rg-LEZ05iVI/AAAAAAAAAXE/Yjmn4Lha8Mg/s1600-h/Melting+pot3+copie.jpg

+ Un fait divers type (curieusement très peu relayé dans les médias) des conséquences de la société moulticoulturelle pour le (brave con) « souchien » :
http://herveryssen.blogspot.com/2007/07/hommage-gaston-malafosse.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 28 Juil 2007 - 21:21

Il y a tout de meme beaucoup plus d'homogénité ethnique entre les japonais qu'entre les Français tout simplement car les japonais sont tous d'ethnie asiatique.
Peut etre y a t'il quelques petites nuances de carnation d'épiderme mais cela n'est rien face aux différences entre Français: cheveux frisés ou lisses,blonds,bruns, roux ect...
Les nippons ont tous le meme morphotype comme l'a dit AS.
Revenir en haut Aller en bas
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 28 Juil 2007 - 22:26

L'homogénéité ethnique des Français était assurée il y a encore pas si longtemps, car tous les Français étaient des européens. Aujourd'hui par la faute du parti américain en Europe et des libéraux, ce n'est plus le cas. La variété phénotypale à l'intérieur du groupe européen, on la retrouve aussi chez les peuples asiatiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el spirito
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 710
Age : 52
Localisation : république bananière!
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Sam 28 Juil 2007 - 22:28

redonner la terre au békés...c'est d'abors indemniser les blancs avec les sous des contribuables...par contre,est ce que cela donnera plus de production que maintenent?
C'est trop tard pour connaitre qui est le légitime propriètaire des terres des antilles...quelques rares indiens pourraient se faire connaitre!

Moins de chômage?...c'est aussi le programme de Robert Mumgabe au zimbabwé d'exproprier les blancs au profit de ses vassaux et copains...ce que même les noirs refusent flairant l'arnaque irréversible!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 29 Juil 2007 - 0:34

Thundaar a écrit:
L'homogénéité ethnique des Français était assurée il y a encore pas si longtemps, car tous les Français étaient des européens. Aujourd'hui par la faute du parti américain en Europe et des libéraux, ce n'est plus le cas. La variété phénotypale à l'intérieur du groupe européen, on la retrouve aussi chez les peuples asiatiques.

Les variantes phénotypales entre Français sont flagrantes et bien avant l'arrivée des polulations immigrées.
Lorsque l'on prend un Basque(mélange espagnol) avec un alsacien(mélange allemand) on se rend compte que comparer l'homogénéité ethnique en France avec celle du Japon est vide de sens.
Et je ne parle meme pas au niveau européen...
Revenir en haut Aller en bas
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 29 Juil 2007 - 0:59

Thundaar a écrit:
L'homogénéité ethnique des Français était assurée il y a encore pas si longtemps, car tous les Français étaient des européens. Aujourd'hui par la faute du parti américain en Europe et des libéraux, ce n'est plus le cas. La variété phénotypale à l'intérieur du groupe européen, on la retrouve aussi chez les peuples asiatiques.

Donc, si pas intégration, si pas assimilation, si pas communautarisation, alors quoi ?

el spirito a écrit:
redonner la terre aux békés...

Rolling Eyes Ne tirons pas sur l'ambulance...

el spirito a écrit:
c'est d'abors indemniser les blancs avec les sous des contribuables...

D'une, tous les Blancs ne sont pas des Békés aux Antilles. Tu fais dans le racisme anti-Blancs primaire là...
De deux, pourquoi faudrait-il indemniser les békés ? Moralement, ils devraient déjà s'estimer heureux de ne pas avoir à rembourser les colossales fortunes qu'ils ont amassés à la sueur des Nègres et des coolies. Allons, soyons bon princes : ils gardent leurs baraques et ils rendent les terres.

Petit cours d'histoire :

Sais-tu qu'il y a eu 2 abolitions de l'esclavage. Donc un rétablissement entre les deux.
Mais certaines colonies n'ont pas attendues la deuxième abolition pour s'en libérer par elles-même et acquérir leur indépendance. C'est le cas d'Haïti. Napoléon y envoya des contingents polonais pour les mater mais une fois sur place, ils préférèrent s'allier à la population et s'y mélanger. Par la suite, Napoléon se résolut à les faire chanter en ne les attaquant pas à condition qu'ils versent une rançon pour indemniser LES PROPRIETAIRES d'esclaves !!!!! Ils ont mis 3/4 de siècles à verser rubis sur l'ongle à la France l'équivalent d'un an du budget d'un état à l'époque 20 fois plus peuplé qu'Haïti. La république revenue n'a jamais remis en cause ce racket permanent qui a mis Haïti à genoux dès sa naissance.

Alors qui aurait du être indemnisé ? Les esclaves ou leurs propriétaires ?
Qui devrait être indemnisé ? Les Békés ou ceux qu'ils exploitent ?

La République n'a pas à être comptable des exactions napoléoniennes. Sauf quand elle ne les a pas abrogées. J'estime donc quant à moi que moralement, si la République Française veut recouvrer sa dignité, c'est à elle de restituer ce qu'elle a pillé. Et il ne me paraitrait pas anormal que sur le plan international, Haïti exige la restitution de cette honteuse extorsion. Ce qui ne veut pas dire que tous les français devraient moralement payer, mais que la détermination des responsabilités devrait se régler en famille.

el spirito a écrit:
par contre,est ce que cela donnera plus de production que maintenant?

J'en sais foutre rien. Tout ce que je sais, c'est que je refuse de réduire une question de justice à un problème de productivité.

el spirito a écrit:
C'est trop tard pour connaitre qui est le légitime propriètaire des terres des antilles...quelques rares indiens pourraient se faire connaitre!

Moi, je m'en tiens à Marx : Le propriétaire légitime de l'outil de production, c'est... celui qui s'en sert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 29 Juil 2007 - 12:33

Citation :
Les variantes phénotypales entre Français sont flagrantes et bien avant l'arrivée des polulations immigrées.
Lorsque l'on prend un Basque(mélange espagnol) avec un alsacien(mélange allemand) on se rend compte que comparer l'homogénéité ethnique en France avec celle du Japon est vide de sens.
Et je ne parle meme pas au niveau européen...

Tu as tout faux. Au Japon aussi, même si cela ne nous apparaît pas aussi aisément qu'aux japonais eux-mêmes, il y a de la variété interne mais cela reste une population homogène. Le fait est que la variation des colorations des yeux et des cheveux et même du teint au sein de la race caucasoïde est plus étendue, ce qui ne change rien à l'homogénéité de la population. Le Japon est homogène car il n'est composé que de mongoloïdes, l'Europe est homogène car elle n'est composée que de caucasoïdes (je ne tiens pas compte dans ce raisonnement des afflux migratoires).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 29 Juil 2007 - 12:36

Citation :
Donc, si pas intégration, si pas assimilation, si pas communautarisation, alors quoi ?

Remigration.

Pour répondre à la question des Antilles, je pense qu'il faut faire plus simple, au lieu de se fustiger pour l'action d'une extrême minorité d'individus. D'ailleurs qui est coupable de l'esclavage ? L'acheteur, le vendeur ou l'intermédiaire ?

Il me semble que la seule chose positive à faire selon moi c'est de donner l'indépendance aux dom-tom et d'assurer le rapatriement des européens de ces territoires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 41
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: L’IMMIGRATION   Dim 29 Juil 2007 - 13:32

Thundaar a écrit:
Citation :
Donc, si pas intégration, si pas assimilation, si pas communautarisation, alors quoi ?
Remigration.
A ce sujet, dans le N° 22 de Janvier-février 2006 de La Nouvelle Revue d’Histoire consacré au dossier De la colonisation À L’IMMIGRATION, dans un article de « Géopolitique et démographie » de l’historien Aymeric Chauprade (1) intitulé : « Ce que réserve l’avenir » (p59-61), après avoir fait la synthèse des (vrais) chiffres des flux migratoires, démographiques et natalistes, Chauprade en conclue :

« Une politique d’immigration zéro décidée aujourd’hui ne suffirait donc pas à empêcher la population français de souche européenne d’être minoritaire au début du XXIIe siècle. (…)
Les Français de souche européenne qui naissent aujourd’hui mourront dans une France au profil majoritairement africain et asiatique. Et tel est le sort promis à toute l’Europe occidentale, de l’Italie à la Belgique, en passant par le Royaume-Uni et l’Allemagne si un mouvement massif d’inversion des flux migratoires extra européens n’est pas engagé rapidement. Il ne suffit pas d’arrêter l’immigration, il faut donc [aussi] inverser le flux. » (p60)

« La perspective pour l’Europe apparaît désormais de manière claire : à la fin du siècle, les Européens seront devenus minoritaires sur la partie européenne du continent eurasiatique. Comme ils ne sont pas les Etats-Unis, une nation fondée sur une idéologie puissante capable de fabriquer des Américains à partir d’origines ethniques différentes, ils seront incapables d’assimiler les populations extra-européennes à leur civilisation. Les Européens n’ont donc qu’un seul choix pour éviter à leurs enfants un avenir de minorités, semblable à celui des Blancs d’Afrique du Sud, repliés sur leurs banstoustans blancs : repasser le film de l’immigration à l’envers et relancer la natalité européenne. Cela implique un changement profond des politiques menées jusqu’à présent. » (p61)

(1) Auteur de Géopolitique, constantes et changements (éd. Ellipses, 2006) qu’il résumait sur Radio Courtoisie que :

« L’une des constantes dans l’histoire c’est que les frontières (géopolitiques) des pays tendent à correspondre aux répartitions ethniques et géographiques des populations…
En conséquence ** :
partout (et de tout temps) où les frontières géographiques ne correspondent pas à (ou ne respectent pas) ces répartitions ethniques il y a conflit… voire guerres (ethniques ou ethnico politiques)… Et cela jusqu’à ce que les changements de frontières (ou de populations) se soient ajustés pour correspondre aux répartitions ethniques… »

** Conséquence qui semble étrangement échapper à nos tarés démocrates… à moins qu’ils n’en ont tout simplement rien à foutre : « après nous le déluge » comme on dit.
Après tout c’est vrai ! eux, vu leur âge pour la plupart, ils seront sûrement déjà plus là lorsque le chaos explosera… lorsque le cauchemar moulticoultourel donnera enfin pleinement ses fruits…
Et puis, au pire, vu tout le fric qu’ils ont pu volé amassé entre temps, ils pourront toujours partir, eux… Au moins, eux, ils en ont les moyens... contrairement au bon con de souchien moyen…
Tiens ! Fallait pas (continuer de) voter pour nous ducon ! Bien fait !...
Puisqu’à chaque fois que vous avez eu la possibilité de (voter pour le seul parti capable de) changer vraiment les choses, vous avez toujours continué de voter massivement pour nous !... (2)
T’avais qu’à faire comme nous !... ç’est aussi à ça que ça sert d’être un « nomade » !... (ou d'avoir une double nationalité...) c’est bien pratique pour quitter le pays (qu’on a participé à détruire ou à ruiner mais) qui a fini par devenir trop pourri pour y vivre...

+ Sur la fâcheuse tendance des tarés gentils démocrates à trahir les peuples qu’ils sont sensés (avoir été "élus" pour se) servir, voir mon super post : http://kalayuga.frbb.net/Hybride-f6/LE-PEN-LE-ROI-ET-limpasse-de-LA-REPUBLIQUE-p24433.htm?highlight=#24433

(2) sur la question des VICTIMES ET COUPABLES de La société multiculturelle (re)voir aussi mon super post :
http://kalayuga.frbb.net/Hybride-f6/j-encule-toute-ta-race-de-blancs-p20230.htm?highlight=#20230


Dernière édition par le Dim 29 Juil 2007 - 19:21, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 29 Juil 2007 - 15:07

Pardonnez moi les gars mais lorsque l’on fait de la politique ce n’est pas traiter des problèmes qui se sont déroulés il y a des siècles (combat d’arrière garde) ou se projeter un ou deux siècles dans le futur.
C’est traiter des problèmes imminents, appliquer le principe de réalité ce qui est de l’ordre du faisable et ce qui ne l’est pas. La remigration ne l’est pas donc le problème est vite réglé.

Maggle j’ai l’impression que tu nous fait dans la repentance et la francophobie. Si la France devait rembourser Haïti, elle devrait en premier rembourser tous les descendants des paysans et des ouvriers de France qui étaient des esclaves du pouvoir et se sont fait spolier durant des siècles (et d’ailleurs nous le sommes toujours).
Si ce pays a une dette, se serait d’abord aux Français de souche, en majorité fils et filles du tiers état.
Demanderas- tu as l’Eglise de payer pour ses exactions passées par exemple, notamment en remboursant les descendants des petites gens qui se firent extorquer par le biais du trafic des indulgences papales pour la construction de la Basilique Saint Pierre de Rome ?

John

Citation :
« Une politique d’immigration zéro décidée aujourd’hui ne suffirait donc pas à empêcher la population français de souche européenne d’être minoritaire au début du XXIIe siècle. (…)

Tu sais d’ici là il y aura eu tellement d’autres problèmes que la domination par le sang : conséquences de l’ultralibéralisme le plus acharné d’un point de vu social/culturel/écologique dans le monde entier, raréfaction du pétrole et guerres qui s’en suivront, apparition de nouveaux virus avec le réchauffement climatique avec risque de pandémie(mutation H5N1 par exemple) ect…
Se situer dans le concret social et sociétal, ce qui est de l’ordre du faisable, c’est restaurer le modèle assimilationniste réduit en charpie par des décennies de social démocratie francophobe gauchiste.
L’arrivée de populations étrangères toujours plus nombreuses entretenues dans un climat de dégout de la France et de son histoire(cf : Maggle et son épopée Napoléonienne en Haïti en est un exemple) c’est engendrer un choc civilisationnel inévitable.

Citation :
Conséquence qui semble étrangement échapper à nos tarés démocrates… à moins qu’ils n’en ont tout simplement rien à foutre : « après nous le déluge » comme on dit.(...)
Sur la fâcheuse tendance des tarés gentils démocrates à trahir les peuples qu’ils sont sensés (avoit été « élus » pour se) servir,
Complètement d’accord avec toi sur ce point…
Revenir en haut Aller en bas
el spirito
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 710
Age : 52
Localisation : république bananière!
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 29 Juil 2007 - 15:26

MAGGLE a écrit:
Thundaar a écrit:
L'homogénéité ethnique des Français était assurée il y a encore pas si longtemps, car tous les Français étaient des européens. Aujourd'hui par la faute du parti américain en Europe et des libéraux, ce n'est plus le cas. La variété phénotypale à l'intérieur du groupe européen, on la retrouve aussi chez les peuples asiatiques.

Donc, si pas intégration, si pas assimilation, si pas communautarisation, alors quoi ?

el spirito a écrit:
redonner la terre aux békés...

Rolling Eyes Ne tirons pas sur l'ambulance...

el spirito a écrit:
c'est d'abors indemniser les blancs avec les sous des contribuables...

D'une, tous les Blancs ne sont pas des Békés aux Antilles. Tu fais dans le racisme anti-Blancs primaire là...
De deux, pourquoi faudrait-il indemniser les békés ? Moralement, ils devraient déjà s'estimer heureux de ne pas avoir à rembourser les colossales fortunes qu'ils ont amassés à la sueur des Nègres et des coolies. Allons, soyons bon princes : ils gardent leurs baraques et ils rendent les terres.

Petit cours d'histoire :

Sais-tu qu'il y a eu 2 abolitions de l'esclavage. Donc un rétablissement entre les deux.
Mais certaines colonies n'ont pas attendues la deuxième abolition pour s'en libérer par elles-même et acquérir leur indépendance. C'est le cas d'Haïti. Napoléon y envoya des contingents polonais pour les mater mais une fois sur place, ils préférèrent s'allier à la population et s'y mélanger. Par la suite, Napoléon se résolut à les faire chanter en ne les attaquant pas à condition qu'ils versent une rançon pour indemniser LES PROPRIETAIRES d'esclaves !!!!! Ils ont mis 3/4 de siècles à verser rubis sur l'ongle à la France l'équivalent d'un an du budget d'un état à l'époque 20 fois plus peuplé qu'Haïti. La république revenue n'a jamais remis en cause ce racket permanent qui a mis Haïti à genoux dès sa naissance.

Alors qui aurait du être indemnisé ? Les esclaves ou leurs propriétaires ?
Qui devrait être indemnisé ? Les Békés ou ceux qu'ils exploitent ?

La République n'a pas à être comptable des exactions napoléoniennes. Sauf quand elle ne les a pas abrogées. J'estime donc quant à moi que moralement, si la République Française veut recouvrer sa dignité, c'est à elle de restituer ce qu'elle a pillé. Et il ne me paraitrait pas anormal que sur le plan international, Haïti exige la restitution de cette honteuse extorsion. Ce qui ne veut pas dire que tous les français devraient moralement payer, mais que la détermination des responsabilités devrait se régler en famille.

el spirito a écrit:
par contre,est ce que cela donnera plus de production que maintenant?

J'en sais foutre rien. Tout ce que je sais, c'est que je refuse de réduire une question de justice à un problème de productivité.

el spirito a écrit:
C'est trop tard pour connaitre qui est le légitime propriètaire des terres des antilles...quelques rares indiens pourraient se faire connaitre!

Moi, je m'en tiens à Marx : Le propriétaire légitime de l'outil de production, c'est... celui qui s'en sert.

Je ne connaissais pas l'arnaque et le racket à Haiti....le même style fumier qui a si bien réussit à la compagnie des Indes British à la même époque!!!

Pour le reste,sauf révolution communiste ou assimilée,ne peut etre qu'une affaire de droit foncier...vaste domaine,s'il en est!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el spirito
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 710
Age : 52
Localisation : république bananière!
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 29 Juil 2007 - 15:29

ah,oui...il me revient qu'à la même période,la ville de Königsberg dut payer une indemnitée de guerre à Napoléon...qu'elle mit un siècle à rembourser!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 29 Juil 2007 - 16:37

John, cette citation de Chauprade est vraiment à propos.

Citation :
lorsque l’on fait de la politique ce n’est pas traiter des problèmes qui se sont déroulés il y a des siècles (combat d’arrière garde) ou se projeter un ou deux siècles dans le futur

Si justement, le vrai politicien doit être un visionnaire et anticiper les problèmes, et aussi analyser la situation à un temps t non seulement par le passé récent mais aussi par les fondamentaux, les règles valables pour toutes les époques.

Citation :
restaurer le modèle assimilationniste réduit en charpie par des décennies de social démocratie francophobe gauchiste

Mais pourquoi "restaurer" un modèle qui n'a jamais fonctionné qu'à l'époque où les flux n'étaient qu'européens. Qu'on enseigne "nos ancêtres les gaulois" à Bamako ou qu'on l'enseigne à Saint-Denis (93), le résultat est au final le même. Là encore toujours cette vision droitière et (néo-)coloniale de l'identité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 29 Juil 2007 - 17:04

Thundaar a écrit:


Si justement, le vrai politicien doit être un visionnaire et anticiper les problèmes, et aussi analyser la situation à un temps t non seulement par le passé récent mais aussi par les fondamentaux, les règles valables pour toutes les époques.

Ce n'est que de l'esthétisme la remigration. Rien d'applicable et qui ne le sera jamais. Le principe de réalité est d'aborder ce qui est de l'ordre du faisable. Cette vision etho-centrée est monomaniaque.
De toute façon ce n'est qu'un concept creux, la "trouille" d'etre dominé par le sang de l'autre.
Et puis toujours amalgame entre cause et effet...

Citation :
Mais pourquoi "restaurer" un modèle qui n'a jamais fonctionné qu'à l'époque où les flux n'étaient qu'européens. Qu'on enseigne "nos ancêtres les gaulois" à Bamako ou qu'on l'enseigne à Saint-Denis (93), le résultat est au final le même. Là encore toujours cette vision droitière et (néo-)coloniale de l'identité...

Le rappel incessant de la colonisation vision gauchiste et francophobe de la France. Idéologie dominante typique matraquée par les "indigènes" de la Raie-publique.
C'est cette haine de la France qui fait que ce modèle ne fonctionne plus justement. Les gauchistes ont brisés l'assimilationisme.
Pour preuve les premières générations d'immigrés extra-européen ne posaient pas de problemes(à part aux racialistes trouillards...)
Dégout du pays qui fonctionne d'autant plus sur les blancs d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Dim 29 Juil 2007 - 19:33

Citation :
Ce n'est que de l'esthétisme la remigration. Rien d'applicable et qui ne le sera jamais.

Pourtant l'histoire dit le contraire et cela fait partie du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes, par ailleurs. Les populations des anciens empires coloniaux comprennent très bien cela. Vous devez avoir un intérêt personnel à ce que cela n'ait jamais lieu, j'ai l'impression.

Citation :
Et puis toujours amalgame entre cause et effet...

On peut mourir aussi bien des conséquences de la maladie que de la maladie elle-même. Il ne s'agit pas de confondre cause et effets mais de traiter... l'un et l'autre.

Citation :
Le rappel incessant de la colonisation vision gauchiste et francophobe de la France. Idéologie dominante typique matraquée par les "indigènes" de la Raie-publique.

Et pourtant la colonisation fut bel et bien une erreur monumentale, dont il n'y a pas lieu d'être nostalgique. Il ne s'agit pas de faire dans la génuflexion surtout qu'elle n'a concerné qu'une minorité de personnes en Europe.

Citation :
Les gauchistes ont brisé l'assimilationisme.

Vous cherchez un bouc émissaire idéologique. L'assimilationnisme a cessé de fonctionner dès qu'il a été question de populations extra-européennes issues de l'ancien empire colonial, et ça vous ne voulez pas le comprendre.

Citation :
Pour preuve les premières générations d'immigrés extra-européen ne posaient pas de problemes(à part aux racialistes trouillards...)

D'abord c'est vous qui réduisez de fait la question de la substitution démographique à l'insécurité, au fait de "poser des problèmes", et ensuite vous affirmez de manière péremptoire que cela n'aurait eu aucune incidence. Avant 1974, les règles du jeu étaient claires, les personnes extra-européennes vivant en France n'avaient pas accès à la nationalité et savaient qu'ils n'avaient pas vocation à rester. Or ces règles ont été changées à l'insu du peuple, sans le consulter, sans l'informer clairement des enjeux.

La question migratoire est intimement liée à la décolonisation, décolonisation dont le processus a été enrayé par l'intervention du libéralisme économique. Il faut donc à la fois finir la décolonisation, c'est à dire couper le cordon entre l'Europe et l'Afrique (or ces flux migratoires, comme jadis l'Algérie française, ont maintenu ou recréé des liens) et rompre avec le libéralisme. Dans une Europe européenne, la "Françafrique" cesserait d'exister, pour le bien des africains comme celui des européens.

(Comme je vous l'ai dit par ailleurs, ce n'est qu'une question de légitimité, et en outre nous ne sommes pas les Etats-Unis, or votre vision de la question migratoire est au final typiquement américaine.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Lun 30 Juil 2007 - 13:39

Thundaar a écrit:
Remigration.

Pour répondre à la question des Antilles, je pense qu'il faut faire plus simple, au lieu de se fustiger pour l'action d'une extrême minorité d'individus. D'ailleurs qui est coupable de l'esclavage ? L'acheteur, le vendeur ou l'intermédiaire ?

A priori, tous. Je ne verrais aucun inconvénient à ce que les fortunes héritées des descendants de trafiquants africains soient restituées aux peuples qu'elles ont lésé de la façon dont ces peuples l'auront décidé. Mais ce sont leurs affaires intérieures.

En ce qui concerne nos affaires intérieures, je ne verrais pas plus d'inconvénients à ce que les noms de ceux qui ont hérité soient divulgués. Si c'est une extrême minorité, ça ne devrait pas être bien difficile de les connaitre. Les archives, c'est pas fait pour les chiens.

Thundaar a écrit:
Il me semble que la seule chose positive à faire selon moi c'est de donner l'indépendance aux dom-tom et d'assurer le rapatriement des européens de ces territoires.

L'indépendance, il vaut toujours mieux la prendre que l'accepter.

Sinon, pour le rapatriement, vu le taux de métissage là-bas, je te souhaite bien du courage. Quel taux d'européanité selon toi pour "mériter" le rapatriement ?

Pour moi, si un pays veut l'indépendance, le sort de ceux qui le peuplaient auparavant est avant tout une histoire de sentiment (mais au final, les sentiments d'appartenance ne relèvent-ils pas tous plus ou moins d'une question d'intérêt ?). Tu te sens français ? Tu dégages. Tu te sens indépendantiste ? Tu restes. Mais tu acceptes le nouveau règlement intérieur.

La suite plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Lun 30 Juil 2007 - 16:30

Citation :
A priori, tous. Je ne verrais aucun inconvénient à ce que les fortunes héritées des descendants de trafiquants africains soient restituées aux peuples qu'elles ont lésé de la façon dont ces peuples l'auront décidé. Mais ce sont leurs affaires intérieures.

Mais il ne faut pas oublier que les souverains africains vendaient aux marchands leurs propres esclaves. A savoir ensuite si l'esclave africain en Afrique était plus heureux qu'esclave africain en Amérique, il semblerait que dans le premier cas il pouvait espérer l'émancipation. Ce qui veut dire que certains états africains s'enrichissaient par l'esclavage.

Citation :
L'indépendance, il vaut toujours mieux la prendre que l'accepter.

On peut aussi la recevoir d'office, sans avoir ni à la prendre ni à l'accepter.

Citation :
Sinon, pour le rapatriement, vu le taux de métissage là-bas, je te souhaite bien du courage. Quel taux d'européanité selon toi pour "mériter" le rapatriement ?

Les Européens dans les Antilles françaises sont généralement moins de 1/2% des habitants et sont aisément identifiables par la population là bas.

C'est le pays qui donne l'indépendance qui peut aussi déterminer le statut. Par exemple, les Pays-Bas actuellement voudraient renvoyer dans les îles Aruba les habitants installés dans la métropole, alors même qu'ils ont la nationalité néerlandaise (ce qui fait qu'ils ne sont pas considérés comme vraiment néerlandais).

Je rappelle par ailleurs que le Surinam, l'île Maurice, le Guyana, la Jamaïque, la république dominicaise, les Comores... ont tous accédé à l'indépendance sans problème, et je ne vois pas pourquoi il en serait différent avec ces vestiges d'empires coloniaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MAGGLE
Banni(e) parce que je le vaux bien
Banni(e) parce que je le vaux bien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2559
Localisation : Suburbs
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Lun 30 Juil 2007 - 18:35

Thundaar a écrit:
Mais il ne faut pas oublier que les souverains africains vendaient aux marchands leurs propres esclaves.

Jamais dit le contraire.

Thundaar a écrit:
A savoir ensuite si l'esclave africain en Afrique était plus heureux qu'esclave africain en Amérique, il semblerait que dans le premier cas il pouvait espérer l'émancipation.

Soral dit que l'esclavage est le propre des sociétés antiques et il a raison. Mais le mot "esclave" recouvre en réalité une quantité de statuts selon les lieux et les époques mais aussi à l'intérieur de chaque lieu dans une époque donnée qui, s'ils sont tous condamnables -et certains condamnaient ce statut, y compris dans la Grèce antique- n'en restent pas moins différents. De même que certains esclaves à Rome pouvaient être chargés de l'éducation du futur empereur, certains esclaves dans telle ou telle ethnie d'Afrique pouvaient être chargés de celle du futur roi. L'émancipation aussi est une question complexe : elle a pu être un moyen de s'assurer la docilité et la collaboration active de tous ceux à qui on avait fait miroiter cet espoir... Sans même parler du servage avec lequel l'esclavage a souvent été confondu.

Par contre, il faut être clair : si une société ayant dépassé le mode de production antique continue à pratiquer l'esclavage sur d'autres peuples que le sien et que ces autres peuples ont tous une couleur de peau différente, c'est tout simplement du racisme. Et c'est un motif supplémentaire de condamnation.

Thundaar a écrit:
Ce qui veut dire que certains états africains s'enrichissaient par l'esclavage.

Je ne le nie absolument pas. Sauf que contrairement à la France, ces états qui ont pratiqué l'esclavage et la colonisation sont disloqués depuis belle lurette. Sauf qu'on peut entendre beaucoup de choses derrière le mot "état" : le peuple comme ceux qui l'asservissent au nom de l'état. Or, le peuple ne peut pas avoir été à la fois le profiteur de l'esclavage et sa victime. Reste la question de savoir si les héritiers consentants des trafiquants africains sont toujours au sommet des nouveaux états africains...

Thundaar a écrit:
On peut aussi la recevoir d'office, sans avoir ni à la prendre ni à l'accepter.

C'est jouer sur les mots là : sauf pour ce qui concerne les coups de poings dans la gueule, on ne reçoit jamais que ce qu'on accepte de recevoir...

Thundaar a écrit:
Les Européens dans les Antilles françaises sont généralement moins de 1/2% des habitants et sont aisément identifiables par la population là bas.

Dans une situation où les Antilles deviendraient indépendantes, je ne verrais aucune objection à ce que les Européens "purs" restent s'ils en expriment le désir... à condition qu'ils acceptent les nouvelles rêgles du jeu.

D'autre part, si on remonte la généalogie de chaque Antillais, le taux de Noirs "purs" ne doit pas être beaucoup plus élevé. J'ai vu sur un forum de discussion antillais qu'une Haïtienne noire de chez noir d'apparence avait des ancêtres communs avec Benoît XVI (cf. l'épisode napoléonien). Tu la classes où et t'en fais quoi ?

Thundaar a écrit:
C'est le pays qui donne l'indépendance qui peut aussi déterminer le statut.

Même que ça s'appelle un bantoustan... pale

Thundaar a écrit:
Par exemple, les Pays-Bas actuellement voudraient renvoyer dans les îles Aruba les habitants installés dans la métropole, alors même qu'ils ont la nationalité néerlandaise (ce qui fait qu'ils ne sont pas considérés comme vraiment néerlandais).

Après ça, ça va t'être difficile de sortir par le haut de la nasse dialectique dans laquelle tu es rentré... Ou alors il ne fallait pas applaudir au discours de Saadane...

Thundaar a écrit:
Je rappelle par ailleurs que le Surinam, l'île Maurice, le Guyana, la Jamaïque, la république dominicaise, les Comores... ont tous accédé à l'indépendance sans problème, et je ne vois pas pourquoi il en serait différent avec ces vestiges d'empires coloniaux.

Mais quelle indépendance pour que cet accès pose "si peu de problèmes" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   Lun 30 Juil 2007 - 19:35

Une entrevue intéressante encore une fois! Il y a par contre quelques dicotomies au niveau de l'argumentation de Soral.

SElon lui, les revendications nationalistes des Catalans par exemple est une menace sur le plan national espagnol, d'apres moi il sous-estime le pouvoir assimilateur des nations par rapport aux régions . Il dit : " des régions fortes pour une nation forte" mais si sur le plan constitutionnel, il n'y a pas plus de pouvoir aux régions , c'est un cul-de-sac nationaliste.

Nous vivons ce genre de complexité ici au Québec ( et ses régions) versus le Canada. Si on prend l'argumentation de Soral et on l'applique au Québec , il serait un fédéralisme canadien et donc pour le bien de la confédération Canadien un assimilateur de canadien-francais .

Ce genre de question est fort complexe puisque 2 visions du nationalismes s'affrontent : Le nationaliste ethnique( vision identitaire) et le nationalisme post-moderne basé sur la nation en tant que concept culturel et politique ouvert sur le multiculturalisme.

Le nationalisme québécois applique par défaut les 2 formes de nationalisme. Les canadiens-francais qui sont encore la majorité de la population sont à la base des revendications indépendantistes( donc nationalisme ethnique), mais ce nationalisme vise de fondé un pays avec les immigrants et le concept d'être québécois englobe cette multiculturalité( nationalisme post-moderne).

C'est particulier comment le nationalisme est percu en France, ici c'est normal d'être nationaliste québécois chez vous on dirait que c'est vraiment mal vu. Il y a t'il un lien avec le passé colonial de la France?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview par F. Desouche   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview par F. Desouche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» INTERVIEW DE BERNARD THOUANEL / 5 NOVEMBRE 2009
» Questions & ideas for a filmed interview.
» Interview Daniel Ange
» Interview de Charles Bolden, le patron de la NASA
» Interview de Matthieu Ricard: "Et si on apprenait à méditer?"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: PLACE DE GRÈVE :: Soral sans rival-
Sauter vers: