LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ière université d'été ER 2007

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Thundaar
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Ière université d'été ER 2007   Sam 15 Sep 2007 - 11:07

Bebert a écrit:
Rebatet : grand nationaliste (de droite) devant l'Eternel. Journaliste à Je suis partout durant l'Occupation. Auteur, entre autre, de Les décombres, Les deux étendards... Il n'a pas toute ma sympathie mais lui, au moins, il ne s'est jamais renié...
Rebatet seulement nationaliste ?

L'homme qui s'est mis au service d'Hitler, l'homme qui aurait préféré vivre sous la botte de Staline plutôt que sous celle des américains (cf "Dialogue de vaincus"), c'était un fasciste c'est à dire un nationaliste de gauche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ière université d'été ER 2007   Sam 15 Sep 2007 - 11:37

Snake Plissken a écrit:
Jul le Marteau a écrit:
snake Plissken a écrit:
tu la feras tout seul, TA république moisie, bien matérialiste, bien enfoncée dans l'ignorance 1960.
En quoi la république sans catholicisme serait automatiquement matérialiste?
rien à voir avec le catholicisme, mon colonel, mais un type qui d'une traite nous ressort le fabliau de l'opium du peuple ne peut qu'être matérialiste, tellement cette fausse thèse est simpliste
Je ne vois pas quelle théorie tu opposes au matérialisme pour expliquer le monde. La religion n'a pas le monopole du spirituel comme dirait Giscard. Je crois que ton erreur est d'assimilier matérialisme et nihilisme, comme si la religion proposait un modèle affirmatif alors que le nihilisme ne proposait que la destruction des modèles affirmatifs tels que la religion comme modèle.
Revenir en haut Aller en bas
Molodoi
Marxiste tendance Groucho
Marxiste tendance Groucho
avatar

Masculin
Nombre de messages : 90
Localisation : TOULOUSE
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: Ière université d'été ER 2007   Sam 15 Sep 2007 - 15:49

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rebellion.hautetfort.com/
martin.romain
2 de Q.I
avatar

Masculin
Nombre de messages : 80
Age : 38
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Ière université d'été ER 2007   Mar 18 Sep 2007 - 0:50

l'Omnivore Sobriquet a écrit:
coucou a écrit:
Courrier des lecteurs dans Le Libre Journal de Serge de Beketch :
image
ou ici : image 2
Ouais, pas terrible le filet du LB. C'est Jean Robin, pas Pierre Robin...
A par ça, on espère du mieux du côté de Beketch...
Oui, pourquoi pas, sauf que phillipe Peninque n'était pas là.... du coup j'ai un peu de mal avec son résumé....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/hatehaine
ortolan
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 60
Localisation : Bourgogne (Saône-et-Loire)
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: Ière université d'été ER 2007   Mar 18 Sep 2007 - 17:41

En marge de la discussion, voici un texte de Pierre Le Vigan _ chroniqueur régulier dans la remarquable revue Eléments _ passé inaperçu :

Citation :
De nouvelles lignes de partage
Publié le 13 septembre 2007
La politique n’oppose plus la droite et la gauche mais le centre du système et sa périphérie. Le choc ne peut plus être frontal entre un pouvoir et son opposition mais agonal. La périphérie déstabilise le centre, le harcèle, le fatigue, lui enlève sa légitimité. Les périphériques sont rapides et mobiles. Ils cherchent à éveiller plus qu’à convaincre. Leur doctrine est floue ? Parfois. Mais leur style est précis. Et leur vue du monde est nette : ni société du tout-marchand ni termitière totalitaire. Car le temps des doctrines à la Maurras est passé et dépassé. Le chemin de pensée et le but de la pensée sont maintenant une seule et même chose. La méthode, c’est le but. Et c’est pourquoi les hommes et femmes de lettres, de théâtre, les créateurs ont toute leur place, et une place immense dans les nouvelles convergences, dans les nouvelles sensibilités qui associent politique, morale et esthétique. La banlieue s’exprime, Les périphériques vous parlent, Egalité et Réconciliation : une nouvelle manière d’entrer en politique est née. (source)

Texte pas long, mais qui en dit long sur les potentialités que porte un mouvement comme ER !

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Bebert a écrit:
Et le compte-rendu de l'intervention de l'orateur de Rebellion, c'est possib le de l'avoir ?
Merci d'avance...

Mieux qu'un compte rendu : le texte de la conf (qui fut parfois légèrement différente, mais le bon orateur doit savoir sortir de son texte) !
Yeah


Dernière édition par le Mer 19 Sep 2007 - 17:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ière université d'été ER 2007   Sam 22 Sep 2007 - 22:49

juju333diablo a écrit:
The usual suspects, version Soral
(Par Michel Drac, avec l'aide de Roubachof)
http://www.scriptoblog.com/scriptoblog/index.php?option=com_content&task=view&id=137&Itemid=1
Tenez, voici une analyse exceptionnelle et toujours pertinente d’Unours dont la prose est toujours aussi excellente sur l’article cité ci-haut :

Citation :
@Michel Drac
Salut et bravo pour vos chroniques que je lis toujours avec un grand intérêt.

Quand Soral parle de la nation, de la nation d'intention puique composée de citoyens aggrégés autour d'un concept, il me fait penser à George Bush lorsque il décrivait les USA comme "une grande idée".

Or, ceux qui considèrent qu'une nation n'est qu'un réceptacle générique pouvant accueillir n'importe quelle substance, ceux-là, qu'ils soient de droite ou de gauche, sont les vrais fossoyeurs de la chose nationale.
Comme si une bouteille de Bordeaux pouvait être remplie à moitié de thé à la menthe et toujours être une bouteille de Bordeaux !

Or, si l'on réfléchit en vrai national, on ne peut échapper à l'axiome de base liant de façon intime et consubstantielle le contenu et le contenant, qui s'influencent l'un l'autre sur des modes subtils, profonds et infiniment divers.

Quant à la France qui serait pluri-ethnique, oui et non, cela dépend de quelle strate identitaire on parle.
S'il y a certes des différences ethno-civilisationnelles entre un breton et un gascon, elles ne sont ni du même niveau ni de la même nature que les différences qui séparent par exemple un breton d'un somalien naturalisé, fût-il national-républicain ou non.
Tout simplement, parce que le breton et le gascon, de même que le suédois ou le sicilien, ou encore le polonais et l'espagnol appartiennent au même ensemble
ethno-racial qui évolue, depuis plus de 30'000 ans, sur l'espace géographique européen.

C'est d'ailleurs pourquoi le "nationalisme national", même celui qui se base sur le fait ethnique, n'est plus totalement pertinent, quand il est envisagé seul.
Tout simplement, parce que la globalisation des enjeux nous force à envisager la voie de notre pérennité également sur un mode global, qui est celui du "white nationalism", tel que décrit par exemple par Faye.

Cela ne veut pas dire que les nationalismes géographiques doivent être oubliés, surtout pas, ils sont une part essentielle de la vraie diversité, mais ils doivent être désormais considérés dans une perspective alvéolaire, comme une brique de la maison qui abrite tous ceux qui nous ressemblent.

Voilà, je ne peux donc que trouver le "national-républicanisme" erronné, dépassé et par dessus contre-productif, parce que compatible avec la mécanique d'indifférenciation servant les intérêts du système globaliste. A la vérité, plus aucun positionnement politique de notre bord ne peut être désormais pertinent, sans réaliser que les européens ethniques représentent aujourd'hui 8% de la population mondiale, alors que nous étions encore 30% il y a moins de cinquante ans. Il s'agit donc d'une très simple lutte pour notre survie, lutte qui rend objectivement dérisoires les préoccupations politiques d'un Soral.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ière université d'été ER 2007   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ière université d'été ER 2007
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» Université de double inscription
» Bilan Hiver 2007-2008
» Enquête Université Bordeaux 2
» Université de Limoges
» Qu'elle université???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: PLACE DE GRÈVE :: Soral sans rival-
Sauter vers: