LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Après Shamir le cas du professeur Toaff

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Bibi Clemenceau
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 601
Date d'inscription : 30/09/2006

MessageSujet: Re: Après Shamir le cas du professeur Toaff   Lun 25 Juin 2007 - 17:16

Pertinax a écrit:
Bibi Clemenceau a écrit:
hilbert a écrit:
Texte paru sur le site de Shamir à propos du professeur Toaff ,dont le travail de recherches ne plait pas à tout le monde
http://www.israelshamir.net/French/Fr26.htm
8)
Enorme. Surtout la fin. Parce qu'au debut, le coté " Vi vi il y a aussi des connard chez les juifs " c'est pas tres etonnant non ? Ha oui, on en est encore la ? Pardon ...
Tout juste Bibi. Et Shamir provoque toujours cet effet libératoire, jubilatoire. Ah ce Shamir, s'il n'existait pas, il faudrait l'inventer !
Le final sur les heureuses conséquences du démantèlement de la " juiverie " est un régal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pertinax
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 248
Localisation : Oulan-Bator
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: Après Shamir le cas du professeur Toaff   Ven 6 Juil 2007 - 2:29

Israël Shamir est un chrétien orthodoxe israélien d’origine russe. Il lutte avec courage pour faire comprendre que le conflit en Palestine/Israël est bien plus qu’un conflit local.

En effet, s’il ne s’agissait que de défendre les Palestiniens, nous pourrions rétorquer que beaucoup d’autres populations sont persécutées, sans que les Européens se sentent particulièrement concernés. Et après tout, il y a une fierté identitaire qui fait que chacun cherche d’abord à protéger sa famille, ses amis, ses semblables, son pays ou sa patrie. Si un mondialiste veut me couper de ma patrie charnelle (province), historique (nation française) et idéale (Europe), il devient mon ennemi, et on ne peut rompre le lien de la province à la nation et au futur empire qu’en faisant le jeu des Américains.

Et puis, nous pourrions dire : la Palestine n’est pas en Europe ; donc le sort de ses habitants ne nous intéresse pas davantage que celui des innombrables peuples à travers le monde qui ont souffert sous le joug de la colonisation. Alors assez d’atermoiement et de palestinophilie basique. Les gauchistes nous gonflent avec leurs Arabes ! Soyons européens, (néo) nietzschéens et sainement égoïstes.

Ouais, je serais plutôt d’accord. Qu’ils nous foutent la paix avec leurs histoires, c’est pas nos oignons. Sauf que… le Proche-Orient n’est-il pas aussi la pièce centrale d’un combat d’idées, d’une vision du monde ? C’est là toute la question. Les racialistes sont décidément trop bourrins pour comprendre que la géopolitique – devenue planétaire – suppose une interaction des luttes identitaires – au niveau local – avec un affrontement que Shamir appelle simplement... la Troisième Guerre Mondiale. Et qui a déjà commencé. Waouh ! Shamir fait-il plus fort que Faye ? Ah oui, certainement. Mais c’est – disons – une autre inspiration…

« La vague de réfugiés est en marche » (octobre 2001) ; c’est le titre de l’article, extrait de Flowers of Galilee que j’ai choisi (en 6 posts courts, 1 par jour). Ce n’est pas le texte le plus polémique ou le plus ébouriffant de Shamir. Il essaie seulement d’expliquer pourquoi et comment l’Europe est en proie à l’immigration. Son analyse relève à la fois du politique, de l’économique et de la métaphysique. Sinon rien d’offensant (on s’en doute, mais ça va mieux en le disant) dans ce texte pour aucune communauté, puisque les mammonites qui apparaissent au paragraphe 2 sont bien distingués des juifs. Les mammonites ont plutôt à voir avec l’hyperclasse (voir l’analyse de Denis Duclos au topic Attali sur Mondo) et les hyperclasseux/mammonites peuvent être de toute origine ou religion. En fait, j’ai justement choisi cet article pour le mettre en relation avec cet autre excellent article de Denis Duclos (paru dans Le Monde Diplomatique). Faîtes vous-même la comparaison.

Bonne lecture !

1/6

« (…) cette troisième guerre mondiale n’est pas seulement dirigée contre le Tiers Monde. Cette guerre a commencé bien avant que la première bombe ne soit tombée sur le sol rocailleux de l'Afghanistan. Un million de nouveaux réfugiés sont sur les routes, créant un grand désordre et déstabilisant l'Asie. Aucun doute à avoir : tôt ou tard, la vague des réfugiés atteindra l'Europe. Des centaines de milliers de réfugiés sont d'ores et déjà en marche en direction de l'Europe, de la Russie, ainsi que des pays plus ou moins stables de l'Asie centrale.

Il faut les comprendre : les Etats-Unis ayant menacé d'utiliser le cas échéant les armes nucléaires contre ses pauvres maisons, la population civile n'a pas d'autre choix que de fuir les zones potentiellement visées. Aucun contrôle à la frontière ne pourra jamais contenir leur poussée anarchique. Le Pakistan sera le premier touché, mais il ne sera pas le seul. Les Américains et les Anglais ayant prévu de transformer leur Croisade initiale en une longue guerre "contre le terrorisme", il y aura de plus en plus de réfugiés, jusqu'à ce que, finalement, le tissu social de l'Europe, très fragile, se déchire et finisse par être détruit. L'Europe sera envahie, comme l’empire romain en son temps, et elle sera confrontée à un choix cornélien, affreux : instaurer un régime d'apartheid et de discrimination, ou perdre son identité.
L'Europe est-elle vouée à être la victime collatérale de la furie américaine, comme le badaud innocent, pris au milieu d'un échange de tirs dans la grand' rue, entre le saloon et le bureau du télégraphe, comme on le voit dans les westerns ? Pour ma part, je considère que l'Europe est plutôt la cible désignée de l'offensive, non seulement annoncée, mais entamée.

Ce n'est certainement pas ce que monsieur tout-le-monde souhaite, aux Etats-Unis, mais on ne lui demande pas son avis. Les nouvelles élites gouvernementales américaines, ainsi que leurs partenaires et leurs voyageurs de commerce outre-Atlantique, ont inscrit la destruction d'une Europe par trop prospère, indépendante et cohérente, à leur ordre du jour. Ce désir a une raison concrète immédiate : l'Europe est un concurrent dangereux, pour l'Amérique, elle est trop indépendante, elle a même osé mettre sur pied une monnaie unique qui pourrait évincer le dollar. L'Europe prône une politique plus équilibrée en Palestine. L'Europe est trop égalitaire (…)

Suite de l'article de Israël Adam Shamir : 2/6

"La nouvelle élite des décideurs n'a pas grand-chose à faire du Christ ou de Mahomet, certes, mais leur dévotion éperdue s'adresse à une autre divinité ancienne : Mammon. Cet antique dieu de l'Avidité était adoré, avant tous les autres, par les Pharisiens, voilà deux millénaires, comme nous l'apprend l'Evangile. Jésus leur dit : "vous ne pouvez à la fois servir Dieu et Mammon". Mais les Pharisiens se moquèrent de lui, parce qu'ils adoraient l'argent (Luc 16, 13-14). Cette foi antique tomba dans l'oubli. L'adoration de Mammon est connue sous le terme d'Avarice, l'un des sept péchés capitaux, réprouvés par les sociétés tant chrétienne que musulmane.

Mais elle n'a pas complètement disparu. Deux mille ans plus tard, le petit-fils du rabbin Trier, un certain Karl Marx, en arriva à la déduction révolutionnaire suivante : la foi de Mammon, cette "religion des juifs pour les jours de semaine" - ce sont ses propres mots - est devenue la véritable religion des élites américaines. Marx cite, en l'approuvant, un certain colonel Hamilton : "Mammon est l'idole des Yankees, ils ne l'adorent pas simplement en paroles, mais aussi de toutes les forces de leur corps et de leur âme. A leurs yeux, la planète n'est qu'une immense bourse des valeurs et ils sont persuadés que leur unique mission sur terre est de devenir plus riche que leur voisin." Marx conclut : "Là où la domination effective de la mentalité juive sur le monde chrétien a achevé son expansion, totale et éclatante, c'est en Amérique du nord."

La mentalité juive victorieuse, pour Marx, est basée sur "l'appât du gain et l'égoïsme ; son credo, c'est les affaires ; son dieu, l'Argent". Ces propos, comme bien d'autres idées de Karl Marx, sont connus, mais leur signification spirituelle profonde n'a jamais été perçue à sa juste mesure. Pour une raison bien simple : jusqu'à nos jours, les caractéristiques religieuses de la foi en l'Accaparement n’étaient pas exprimées, et ses adeptes auraient pu passer pour des capitalistes ‘normaux’, soucieux de leurs intérêts propres bien sentis tout en œuvrant au bien commun (on dirait aujourd'hui : à l'intérêt général), tels qu'Adam Smith nous les avait présentés.

Les choses ont changé depuis l'avènement du 'néolibéralisme'. Les conférences de Milton Friedman ont été en quelque sorte l'occasion de l’apparition publique des mammonites, adeptes de la nouvelle/vieille croyance. Ils diffèrent des avares ordinaires en cela qu'ils élèvent la cupidité au niveau d'un dieu jaloux qui ne saurait souffrir qu'on lui associe des collègues. L'homme riche traditionnel n'aurait pour rien au monde rêvé de détruire sa propre société. Il se souciait de son pays et de sa communauté. Il ambitionnait d'être le premier parmi les siens. Il se considérait comme un ‘meneur d'hommes’, comme un ‘bon pasteur’. Certes, les bergers, eux aussi, mangent parfois du mouton, mais ils n'iraient jamais vendre le troupeau tout entier au boucher pour la seule raison que la cotation est bonne.
Les mammonites voient dans une telle considération une trahison de Mammon. Comme l'a écrit Robert Mc Chesney, dans son introduction à l'ouvrage de Noam Chomsky « Le Profit avant le Peuple » : "ils exigent une croyance absolue dans l'infaillibilité du marché déréglementé". En d'autres termes, une foi faite d'égoïsme et d'avidité illimités. Ils sont totalement exempts de compassion pour les gens avec lesquels ils vivent, ils ne croient pas faire partie de la ‘même espèce’ que leurs voisins. S'ils pouvaient les éliminer pour les remplacer par des immigrés indigents, afin d'optimiser leurs profits, ils le feraient ; comme l'ont fait leurs coreligionnaires, en Palestine.
Les mammonites se soucient peu des Américains, mais ils les utilisent comme instruments afin de parfaire leur domination du monde. Leur idéal de ce monde est archaïque ou futuriste : ils rêvent d'un monde divisé en esclaves et maîtres. Afin de le réaliser, les mammonites font tout ce qu'ils peuvent pour détruire la cohésion des unités sociales et nationales.
Tant que les gens restent sur leur terre, parlent leur langue, vivent parmi leurs semblables, boivent l'eau de leurs rivières, pratiquent et prient dans leurs églises et leurs mosquées, ils ne sauraient être réduits en esclavage. Mais dès lors que leurs pays sont submergés par des masses de réfugiés, leur structure sociale s'effondre. Ils perdent leur plus grand privilège : le sentiment d'avoir quelque chose en commun, le sentiment de fraternité. Dès lors, ils deviennent une proie facile pour les adorateurs de Mammon."

Dans ce paragraphe 2, Shamir nous présente un Marx actuel, nous permettant de mieux comprendre le néolibéralisme, qui n’est rien d’autre que le capitalisme dans sa forme la plus exacerbée, la plus totalitaire, la plus tyrannique. Hier, je laissais entendre que les mammonites de Shamir étaient les hyperclasseux de Duclos ; il me faut corriger. L’hyperclasse, c’est l’hyperbourgoisie - générée par une poignée de milliardaires - qui remplace l’ancienne bourgeoisie, la déclassant et la renvoyant vers le prolétariat [les nouveaux prolétaires dont j’ai déjà parlé]. Les mammonites de Shamir sont donc plutôt ces « maîtres connus qui vivront dans la peur d’une révolte fatale » (Duclos). Connus, certes, mais pas forcément sur le devant de la scène, comme George Soros par exemple. Pourquoi connus ? Parce que leur fortune est tellement énorme, et en conséquence leur pouvoir tellement immense, que personne [qui cherche à les connaître] ne peut les ignorer. Le problème n’est donc pas de mettre des noms sur les maîtres de la planète [ce sont là des expressions que j’emprunte au journal Le Monde] ou même de s’en prendre directement à eux (ce serait ridicule), mais de savoir comment lutter contre l’hyperbourgeoisie, c’est-à-dire cette hyperclasse sans laquelle les mammonites retourneraient aux poubelles dont ils viennent. Il s’agit donc bien, aujourd’hui en 2007, d’une lutte de classes. Et toute l’habileté du libéralisme libertaire (puis sécuritaire) est de masquer cette réalité [voir Clouscard et Soral]. Enfin, dernière remarque ; Shamir nous dit que l’idéal (de ce monde) pour les mammonites est archaïque ou futuriste. Archaïque pour les esclaves (qui ne seront pas les seuls Africains), futuriste pour les maîtres. Cela ne vous rappelle rien ? Pas même les élucubrations archéofuturistes d’un écrivaillon à la mode ?

La lecture de Shamir est décidément bien instructive. study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bordelleur
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1536
Age : 38
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Après Shamir le cas du professeur Toaff   Sam 7 Juil 2007 - 0:44

J'adhère totalement à l'analyse d'Israël Sahmir, l'argent roi a remplacé depuis longtemps Dieu.
Aux USA, si en croit les mises en garde d'Eisenhower, le lobby industrialo militaire a pris le contrôle du pays. Au nom du sacro saint buisness, il faut vendre des armes.
Quoi de mieux qu'une guerre permanente à travers le monde pour vendre un maximum d'armes.
Quoi de plus important que le pétrole pour entrentenir ce complexe et faire marcher les nouvelles armes onéreuse.
Quoi de plus important que l'outil médiatique pour faire avaler tout cela à la populace.

Achetez, achetez, voilà le mot d'ordre !
Et travaillez plus pour gagner plus !

Le rituel de l'américanistion des français est terminé, ces derniers se sont donné à Sarkozy, c'est la preuve qu'il souhaite vivre dans un monde ultra insécuritaire, hyper médiatisé où seul l'argent compte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après Shamir le cas du professeur Toaff   Sam 7 Juil 2007 - 1:02

Scusi, mais une fois la pièce du puzzle démentelé, on fait quoi du problème juif...heu sioniste ?

Ca me rappelle un intervenant sur le forum BollocksNR, un zazou disait sans rigoler "Ok une fois Tel-Aviv atomisé, on va pas quand même se prendre tous les sionistes en Europe ?" Un élément de réponse pris sur un autre forum répondait sans le savoir "Le gaz Sarin est vraiment peu couteux à produire". Oulah, heureusement qu'il sont pas doués en chimie les gars.
Je veux bien qu'il y ait un gène de la juiver.. inextirpable autrement que par la conversion à une religion non-ethnique (gnnné ?) mais bon après la destruction d'Israël, le complot sioniste continuera de plus belle, fini l'interlude S(turm)ioniste on revient à la judéo-maçonnerie avec tous les zyva/SStroumpfs en pétard.

En voyant le dernier film merdique à la gloire de BHL (le réalisateur apirou se prend une claque jouissive par un chef indien pour son shoahisme imbuvable), j'ai entendu parler du Gionisme (sionisme en Argentine), un sionisme à exploiter vous ne trouvez pas ?
Alors bon, ok c'est un peuple casse-couille un peu comme les Mursi d'Ethiopie (certifié le peuple le plus relou du monde après les apirou et les auvergnats) mais bon on va pas les assimiler ou les exterminer sous pretexte qu'ils écoutent Enrico Macias et lisent le Talmoud, les fils d'Aztlan faisaient bien pire je crois (des cigarillos avec les tripes des ennemis)

Puis bon le Birobidjan pour faire tampon contre la Chine, c'est un peu pourri comme plan ? L'Alaska, ca va faire chier les indiens et la Lune c'est pas exploitable (les caillous vont se rebiffer!). Alors vous avez le plan Z, heu pardon le plan B ?
Sinon j'aime bien Kahane et Shamir, l'humour juif dans toute sa splendeur.

Pour ceux qui ne comprennent pas mon écriture de CM2, voilà une objection interrogative plus claire:

Après la destruction d'Israël, que faire pour éviter la dissolution des juifs dans les pays d'accueil et la reproduction d'un communautarisme outrancier générateur de violence anti-goy et anti-juif ?

(pzzzt: pour éviter de polluer un autre sujet, je confirme après JOHN que Bagatelles est le meilleur ouvrage de Céline, c'est le responsable du Bulletin célinien qui l'a dit à ma nounou au téléphone)
(re-pzzzzt: ARRETEZ DE DELIRER SUR LE NEO-LIBERALISME, les sages de sion se font plein de pognon pour empécher les ET de nous réduire en esclavage, la preuve est que le système bancaire est connecté sur Syrius et que l'OMC rend des comptes en secret aux hommes verts tout en financant des super rayons-lasers dans la Zone 51 au cas ou il ne tiendraient pas parole lors de leur retour sur Terre, vous croyez vraiment que les capitalistes ruinent la planète pour se construire des piscines et sniffer de la coco ?)
Revenir en haut Aller en bas
Le Bordelleur
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1536
Age : 38
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Après Shamir le cas du professeur Toaff   Sam 7 Juil 2007 - 1:48

Tu as bien lu ce qu'il ya vait au desssu?

Les USA sont les premiers à être entièrement Mammoniste, de leur gré ou pas.

Le culte de l'argent est ancré dans la mentalité "protestante" américaine, avec un dollar, où il est écrit "in god we trust", normal que les gens soit lobotomisés par cette chose ordurière.

Faudrait peut-être pas confondre mammonisme et sionisme.

Après tout, si le sionisme c'est défendre la religion juive, par quel vertu cela deviendrait essentiellement mauvais ?

Le sionisme est un bon moyen pour le mammonisme de diaboliser tout ce qui souhaite critiquer le système actuel.

Le mammonisme, c'est aimer l'argent plus que dieu, transformer la thune en dieu !

Il y a un paquet de gens comme ça à travers le monde, et démanteler Israël ne servirait strictement à rien vu que les mammonismes vivent en majoirté aux USA. Il y a aussi beaucoup de milliardaire à Moscou.

Un certain président se fait payer des vacances tranquille par un milliardraire dans un pays que l'on connait bien.

Israël n'est qu'un crash test pour nous vendre des systèmes de contrôle de populace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.google.fr/
Tatave
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 742
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Après Shamir le cas du professeur Toaff   Sam 7 Juil 2007 - 1:59

Tiens, on dirait qu’ils se sont trompés de continent sur ce coup-là :

PARIS, 29 juin 2007 (AFP) -
Citation :
Le Congrès juif européen "inquiet" pour la communauté juive au Venezuela

Le Congrès juif européen (CJE) a appelé vendredi le gouvernement et le président du Venezuela Hugo Chavez à assurer la sécurité de la communauté juive face à une montée de l'antisémitisme dans ce pays.

Dans un communiqué, le président du CJE, Viatcheslav Moshe Kantor demande aux autorités vénézuéliennes de "faire tous les efforts pour assurer la sécurité de la communauté juive locale et (..) agir efficacement pour contrer les manifestations et actes d'antisémitisme et de xénophobie dans le pays".

La communauté juive du Venezuela est estimée à environ 15.000 personnes.

Dans un récent rapport sur la situation des juifs dans le monde, la CJE relevait plusieurs incidents antisémites dans ce pays d'Amérique Latine, jugeant que "le ton d'antisémitisme constaté durant les dernières années au sein de le société vénézuélienne a été donné par Hugo Chavez lui-même, qui blâme généralement les juifs et/ou le gouvernement israélien lorsque sont perçues des injustices historiques ou contemporaines".

Ce rapport note aussi que les "liens forts du Venezuela avec l'Iran et le monde arabe, en tant que pays producteur de pétrole, influencent l'attitude du gouvernement Chavez à l'égard du conflit du Proche-Orient de même qu'envers les juifs".

Le CJE "exprime son inquiétude devant la situation de la communauté juive du Venezuela alors que le président Chavez est en visite en Russie", dit ce texte. Après sa visite en Russie, M. Chavez devait se rendre au Bélarus et en Iran.

M. Kantor, né à Moscou en 1953 et dirigeant actuel du Congrès juif russe, a été élu cette semaine à Bruxelles aux fonctions de nouveau président du CJE.

15 000 Inuites narguant plus de 27 000 000 de Vénézuéliens : faut le faire quand même !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bibi Clemenceau
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 601
Date d'inscription : 30/09/2006

MessageSujet: Re: Après Shamir le cas du professeur Toaff   Sam 7 Juil 2007 - 2:28

Y'a deux choses en faites.

- Un riche c'est un riche. Voila quoi. Quels differences entre les grands bourgeois du 19 eme, les nobles qui se torchaient avec de la soie, les pharaons qui utilisé de miliers d'hommes pour se construire un gros tas de pierre rien qu'a eux, et les bourges de maintenant ?

- Y'a des peuples qui n'ont pas ou ont perdu toute sensibilité a propos d' egalité dans la repartition des richesses. Est ce que c'est des idées que les riches leurs ont mis dans la tete j'en sais rien, peut etre. En tous cas ca passe par toute un tas de conneries qu'ont ce genre de peuple dans la tete, qu'on connait tous. Avant c'etais le pouvoir divin ou je ne sais quels conneries, maintenant c'est je sais pas, un pretendu merite peut etre, melé a un amour de l'argent general.

Sinon ouais, Israel finira par disparaitre, ils se disperserons et recommencerons comme avant, apres avoir bien etait pris pour des cons.
Ils leurs referons pas de turc a eux dans un coin pepere parce que ca coute tres cher en investissement\aide privé et aide d'etat, alors pour d'entretenir un camps militaire geant qui garde le canal de Suez et le moyen-orient ca va, mais sinon non. Donc on devra se les taper les Israeliens, surtout qu'en France on en verra arriver plein. Mais bon, je penses que nous et nos amis d'origine Arabe, on saura les recevoirs. Je les vois deja arriver en masse a Marseille. Mdrrr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thomassxb
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 500
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: Après Shamir le cas du professeur Toaff   Sam 7 Juil 2007 - 13:42

Quai Branlix a écrit:
Après la destruction d'Israël, que faire pour éviter la dissolution des juifs dans les pays d'accueil et la reproduction d'un communautarisme outrancier générateur de violence anti-goy et anti-juif ?

Tu donnes la réponse dans ta question.

Il est hors de question de "détruire Israël", pour la bonne et simple raison que ce serait un enième exil du peuple juif (si on réfléchit, le 4ème ou 5ème exil dramatique des sépharades... sans compter ceux de la Bible), et ce serait reparti pendant 1000 ans sur la thématique "bouhouhou... on est opprimés". Il faut aussi être constructifs...

Le sionisme, c'est moche à voir en 2007, mais l'émergence de professeurs Toaff par dizaine est à l'horizon, et n'est possible que parce qu'Israël a une vraie société civile, des universités, des intellectuels laïcs, et n'est pas un obscur ghetto d'Europe de l'Est tyrannisé par des docteurs ès Talmud...

Pour être provoc, les spadassins de la LDJ eux-mêmes sont pleins d'avenir, puisqu'ils sont des juifs re-virilisés, affranchis du discours victimocrate et passif, désireux de construire quelque chose en dehors d'un ghetto, fut-il géant, à ciel ouvert et sur les bords de la Méditerrannée...

Après, qu'Israël en tant que nation au sens moderne vive dans son propre Etat, ce n'est pas la seule solution. Un Etat fédéral au Proche-Orient, pourquoi pas? Shamir montre bien dans ses textes que la construction d'Israël jusqu'à maintenant est trop empreinte de religiosité littérale pour aboutir à quoique ce soit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pertinax
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 248
Localisation : Oulan-Bator
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: Après Shamir le cas du professeur Toaff   Sam 7 Juil 2007 - 20:11

Le Bordelleur a raison ; le mammonisme n’est pas le sionisme
* Bibi, tu ne crois pas si bien dire en parlant de l’accueil des réfugiés israéliens en France, en cas de disparition de l’état d’Israël. L’hypothèse a été envisagée sérieusement par certains « intellectuels » que je ne nommerais pas ; la France devant alors « échanger » ses musulmans contre 5 millions d’Israéliens juifs vivant en Israël. Incroyable mais vrai. Voilà une perspective qui devrait en satisfaire quelques uns même sur ce forum
* Thomassxb, la question est de savoir si l’état d’Israël est viable ou non pour des raisons [notamment] démographiques. Certains pensent que oui, d’autres pensent que non. Beaucoup de juifs aujourd’hui sont déjà dans une perspective post-sioniste, parce que le sionisme a perdu la bataille des media [l’antisionisme devenant une vulgate, récupérée dans bien des cas par les sionistes eux-mêmes]. Pour enrayer le processus, ils ont bien essayé de faire passer l’antisionisme pour de l’antisémitisme, mais sans grand succès. Maintenant, Shamir refuse la logique de l’apartheid ; il n’est donc pas pour l’expulsion des juifs. En fait, il est pour l’égalité et la réconciliation. Shamir est un sage en politique comme en religion. On devrait tous prendre exemple sur lui.

Et maintenant la suite de l’article de Shamir 3/6

"Les Afghans sont un peuple magnifique, obstiné, indépendant, autonome. Ils ont été forgés par leurs montagnes et, comme tous les peuples montagnards, ils sont plutôt têtus et conservateurs. La peur des bombes américaines pourrait bien les chasser jusque dans les polders de Hollande et dans les villes de France, et ils pourraient bien changer, sans le vouloir mais néanmoins de manière irréversible, les pays où ils pénétreraient. Ce processus est en cours depuis déjà pas mal de temps, les politiques générales des mammonites ayant pour effet de vampiriser les pays du Tiers Monde, de ponctionner leurs ressources naturelles et leurs revenus, de soutenir les gouvernants corrompus et collaborateurs dont ils sont affligés, de détruire leur nature... C’est ainsi que croît sans cesse le flot des réfugiés en direction de l'Europe et des Etats-Unis.

La menace est déjà ressentie, en Europe. Oriana Fallaci, une journaliste italienne de renom, a publié dans le journal à grand tirage de Milan, Il Corriere della Sera, un article déplorant le sort de l'Europe submergée par les "hordes musulmanes". Elle voit les immigrés de la même manière qu'un courtisan de Romulus, à Ravenne, considérait les guerriers goths. Oriana écrit que "les musulmans somaliens ont défiguré, rempli d'excréments et outragé la place principale de ma ville, durant plus de trois mois", que "quelques enfants d'Allah ont pissé sur les murs de la cathédrale, qu'ils ont des matelas, sous des tentes, pour dormir et forniquer, qu'ils ont empesté la place avec l'odeur et la fumée de leur cuisine". Oriana poursuit, déplorant que Florence "autrefois, capitale de l'art, de la culture et de la beauté" soit "blessée et humiliée par des Albanais, des Soudanais, des Bengalis, des Tunisiens, des Algériens, des Pakistanais et des Nigérians arrogants, qui vendent de la drogue et relèvent les compteurs des filles qu'ils mettent sur le trottoir". Elle en appelle à une croisade menée par les Américains et avertit : "Si l'Amérique tombe, l'Europe tombera (...) Au lieu des cloches des églises, nous aurons les muezzins, au lieu des minijupes, nous aurons les tchadors, au lieu du cognac, nous aurons le lait de chamelle".

Plutôt que de perdre notre temps à critiquer son style, arrêtons-nous un instant aux défauts de sa logique. Madame Fallaci (...) voit en l'Amérique une possible protection, et non la source des nuisances qu'elle-même -et Florence- ont à subir. Ce qui devrait lui faire peur, c'est bien la victoire -et non la chute- de l'Amérique. Si l'Amérique sort victorieuse de sa guerre contre l'Afghanistan, le cauchemar d'Oriana risque fort de devenir réalité.

Elle ne veut pas admettre que les réfugiés et les immigrants affluent en Italie parce que leurs pays ont été dévastés par les Etats-Unis et leurs alliés. Elle ne verrait pas les Albanais à Florence si l'OTAN n'avait pas ravagé les Balkans. Elle n'y verrait pas de Soudanais, si Clinton s'était abstenu de bombarder le Soudan. Elle n'y verrait pas de Somaliens, si les Somaliens n'avaient pas été ruinés par la colonisation italienne et l'intervention américaine. Ni elle, ni l'Amérique ne verraient chez eux un seul immigré palestinien, si les paysans de Saffuriéh pouvaient encore bichonner leurs vergers de grenadiers.

Personne - ce qui s'appelle ‘personne’ - n'irait abandonner son propre pays, avec sa nature unique, son mode de vie, ses amis et parents, ses lieux saints et les tombeaux de ses aïeux, pour le plaisir douteux que doit procurer le fait de camper aux pieds d'une vénérable cathédrale italienne. Tout comme les canetons ont l'instinct de suivre la mère-cane, les humains sont nés pour aimer leur terre natale. Le jeune Télémaque compare son île rocheuse et chiche avec les grasses prairies et les champs luxuriants de Sparte, et il dit à son hôte : "nous n’avons presque pas d’herbe, et pourtant, je préfère nos montagnes, avec leurs chèvres, à toutes vos prairies et à vos superbes chevaux". Les gens émigrent quand leurs terres sont ruinées. Les Irlandais n'auraient jamais abandonné les vertes prairies d'Erin pour émigrer à Chicago, n'eût été l'application du gouvernement anglais à les faire mourir de faim. Mes compatriotes russes ne viendraient pas occuper la Palestine si la Russie n'était pas ruinée par les forces pro-américaines des Eltsine, Chubaï et consort.

Pour les habitants des pays d'accueil, la vague d'immigrants représente au mieux une nuisance, au pire un désastre. Ce n'est pas de leur faute. C'est une question de nombre. Carlos Castañeda est allé vivre dans une tribu indienne, et il a appris auprès des Indiens énormément de choses. Je suis certain que la tribu indienne a aussi bénéficié, de son côté, du passage chez elle de Carlos Castañeda. Maintenant, imaginez que mille potaches de Yale et de Berkeley aillent faire un stage dans cette tribu indienne. La tribu disparaîtrait, incapable de maintenir ses us et coutumes. Alors qu'un individu immigré sera toujours accueilli à bras ouvert, ajoutant quelque variété à la société, l'immigration de masse ne peut être que mauvaise. Que les immigrants y viennent en envahisseurs, en conquérants, ou en tant que réfugiés, la société qui doit les inclure reçoit un choc. S'ils sont intelligents, ils évincent les gens du cru de situations sociales intéressantes et prestigieuses, et ils créent de surcroît leur propre sous-culture. S'ils sont violents, ils peuvent s'emparer du pays par d'autres moyens. S'ils sont humbles et effacés, ils causeront une chute du coût de la main-d’œuvre, c'est-à-dire des salaires. Voilà pourquoi, ordinairement, les immigrés ne sont pas aimés.

Un de mes amis, excellent homme, Miguel Martinez, qui a attiré l'attention du public anglophone sur l'article d'Oriana Fallaci, a été horrifié, à juste titre, par son racisme. Il a raison ; madame Fallaci s'exprime dans son article comme une raciste, comme Ann Coulter, cette pourfendeuse de "basanés patibulaires". Mais certaines vérités, dans son propos, ont échappé à Miguel Martinez. Un homme dont le jardin a été dévasté par les bisons ne voit pas le chasseur qui fait fuir les troupeaux de bisons devant lui, et il s'en prend aux animaux innocents. Il a tort. C'est le chasseur qui est blâmable. Mais cela ne signifie pas pour autant que les bisons n'ont pas ravagé le jardin. Il en va de même pour l'immigration de masse : elle est douloureuse, pour l'immigré et pour les habitants du pays hôte, à égalité.

Mais les adorateurs de Mammon n'en souffrent pas, loin de là. Ils aiment l'immigration, car elle abaisse le coût du travail. Une des publications phares des mammonites est l'hebdomadaire britannique The Economist. Ses dirigeants ont appelé, il y a quelques semaines, c'était avant le nouveau ‘Pearl Harbour’, à accélérer la venue d'immigrants en provenance de pays du Tiers Monde. Les gens les plus dynamiques et les plus qualifiés d'Afrique, d'Asie et d'Amérique du Sud seraient très utiles à la Grande-Bretagne, à l'Europe, aux Etats-Unis, écrivait The Economist. Cela ferait baisser les salaires des ouvriers européens et augmenterait les profits des chefs d'entreprises. Autre gain induit, non négligeable : la fuite des éléments dynamiques affaiblirait les sociétés ‘exportatrices’ d'immigrés, faisant de ces dernières des proies faciles pour les OPA hostiles. Il s'agit là d'une version revue et améliorée du commerce des esclaves. En effet, que rêver de plus ? Des esclaves se disputant les places pour embarquer sur les bateaux négriers ! Naturellement, la condition première de ce recrutement n'était pas écrite en toutes lettres dans l'éditorial : les pays du Tiers Monde devront, au préalable, être dévastés, et ruinés.

Les mammonites ont besoin d'immigrés dans leur propre intérêt, aussi. Une société cohérente et saine rejette les gens cupides instinctivement, l'avidité étant une tendance socialement désintégratrice. Dans une société saine, les mammonites seraient et resteraient à jamais des parias. L'immigration a l'immense avantage de détruire la cohésion de la société-hôte. Les mammonites n'aiment pas vivre dans une société cohérente, ils la préfèrent délayée et déliquescente, cela leur permet de l'avaler ‘cul-sec’ plus facilement. C'est pourquoi les mammonites sont favorables à l'immigration (...) C'est sur les mammonites qu'Oriana Fallaci devrait tomber à bras raccourcis, et non pas [d'abord] sur les immigrés des rues et places des villes européennes."

Suite de l'article de Shamir 4/6

"Une sénatrice mammonite de Californie, Diane Feinstein, importe de plus en plus de Mexicains pauvres dans son Etat. Ils votent pour elle, se tiennent à l'écart de la politique durant de nombreuses années, sont d'accord pour travailler pour des salaires moindres, ils sapent les instances syndicales. Les Californiens ordinaires vivent moins bien, mais elle s'en soucie comme de l'an quarante. Certains la considèrent sioniste, tant elle soutient Israël.

Toutefois, il serait erroné de la qualifier de sioniste. Historiquement, les sionistes pensaient que l'homme a besoin de racines. Ils considéraient la facilité qu'ont les Juifs à se déplacer comme le signe d'un manque. Ils voulaient donner aux Juifs déracinés des racines en Terre sainte. Mais les mammonites ne comprennent pas ceux qui ont besoin de racines. Il veulent déraciner absolument tout le monde. Les sionistes pensaient que le mode de vie des mammonites est à rejeter. Les mammonites de tout poil ont adopté un mode de vie honni par les sionistes.

Mais les sionistes se trompaient gravement en ne comprenant pas que, sans les Palestiniens, ils ne parviendraient jamais à s'enraciner dans la terre de Palestine. Ils avaient même en quelque sorte doublement tort, parce qu'une personne d'origine juive peut s'enraciner partout, en Palestine comme ailleurs. Un juif peut devenir un Américain, un Anglais, un Russe, tout autant qu'un Palestinien. Cela exige une capacité à s'identifier à ses concitoyens, un intérêt suprême pour son pays. Tout pays est, en effet, une Terre promise pour quiconque l'aime. Ceux qui contraignent l'Amérique à envoyer des millions de dollars en Israël, au lieu de secourir les pauvres en Amérique, ne sont pas loyaux envers l'Amérique. Mais ils ne sont pas loyaux envers Israël non plus. Ils admirent en Israël le modèle de leur propre monde.

Beaucoup de gens de bien réprouvent le sionisme parce qu'il a causé la destruction massive de l'aimable terre de Palestine, en déracinant les Palestiniens. Mais le sionisme est une maladie locale. Son grand frère, le mammonisme, est une peste mondiale qui veut faire du monde un ‘Israël géant’, avec des centres commerciaux d'une laideur repoussante et des villages détruits, des colonies pour les privilégiés et beaucoup, beaucoup, le plus possible, de réfugiés, comme main-d’œuvre au rabais. Les sionistes ont détruit la nature, en Palestine. Les mammonites ruinent l'environnement à l'échelle planétaire. Les sionistes ont déraciné les Palestiniens. Les mammonites ne rêvent que d’une une chose : déraciner tout le monde.

Les sionistes combattent le Christ. Dans l'Israël d'aujourd'hui, saint Paul et saint Pierre seraient emprisonnés pour prosélytisme. Les mammonites combattent toute foi, toute conviction, le Christ, Mahomet, le nationalisme, le communisme... Les ennemis du sionisme espèrent que les mammonites vont finir par contrôler un peu les sionistes, ils pensent qu'une trop grande liberté de décision laissée aux sionistes pourrait être de nature à constituer un obstacle à la réalisation des projets d'ampleur mondiale des mammonites. Mais je vais vous dire une chose : si Dieu tolère les excès des sionistes, c'est pour vous donner un aperçu de ce que les mammonites vous préparent."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après Shamir le cas du professeur Toaff   Dim 8 Juil 2007 - 2:04

Pertinax et Bibi

Putain, c'est quoi le super accueil que vous leur reservez en cas d'un enième exode honteux? Après vous osez donner des leçons aux identitaires sur le fantasme de la guerre raciale, vous êtes un partisan du péché originel sélectif ou quoi ? Au moins Hitler n'adoptait pas un vernissage puant quant à la solution à adopter avec ces populations génantes, vous parlez de Shamir comme un sage et un réconciliateur ? Un juif paisible et fier de son héritage irait surement s'engager au betar en lisant ses textes, dont l'objet principal est de démonter le judaïsme rabbinique (normal pour un chrétien), désolé pour lui mais c'est cette formulation de l'identité juive qui caractérisent la majorité des apirou à l'heure actuelle, et malgré les sommets de connerie que peut atteindre le littéralisme talmudique, elle en a été et reste la forme la plus solide... Nous sommes peut-être tous pétris de la même boue, mais Dieu a ajouté de la merde chez certains, c'est ça votre logique ? Shamir et Kahane=Ouroboros contemporain des juifs

Puis sur les mammonistes, vous croyez que les juifs ont toujours eu le monopole de la chrématistique et des hautes-fonctions administratives ? Vous avez entendus parler des parsis de l'Inde ? Des monophysites sous les fatimides ? Des arméniens sous les safavides ? Des nestoriens sous les mongols ? Et j'en oublie surement plein d'autre (et des bien chrétiens), seulement le capitalisme est né en Hollande et pas à Mumbaï ou au Caire.
Revenir en haut Aller en bas
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 41
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: LE RACISME DE FALLACI   Dim 8 Juil 2007 - 3:57

Pertinax citant Shamir a écrit:
Un de mes amis, excellent homme, Miguel Martinez, qui a attiré l'attention du public anglophone sur l'article d'Oriana Fallaci, a été horrifié, à juste titre, par son racisme. Il a raison ; madame Fallaci s'exprime dans son article comme une raciste, comme Ann Coulter, cette pourfendeuse de "basanés patibulaires". Mais certaines vérités, dans son propos, ont échappé à Miguel Martinez. Un homme dont le jardin a été dévasté par les bisons ne voit pas le chasseur qui fait fuir les troupeaux de bisons devant lui, et il s'en prend aux animaux innocents. Il a tort. C'est le chasseur qui est blâmable. Mais cela ne signifie pas pour autant que les bisons n'ont pas ravagé le jardin. Il en va de même pour l'immigration de masse : elle est douloureuse, pour l'immigré et pour les habitants du pays hôte, à égalité.
Au sujet du racisme d’Oriana Fallaci (1), je me souviens que dans une de ses conférences (et aussi dans un article de sa revue), Guillaume Faye lui-même l’a critiqué !...
En disant que même si les livres de Fallaci avaient le mérite de briser certains tabous en dénonçant certaines réalités sur l’immigration de masse ; il trouvait son style très contestable et maladroit… en faisant justement allusion à ses nombreux passages de racismes primaires anti-immigrés, anti-arabes ou anti-musulmans. Démontrant selon lui qu’elle ne connaissait pas si bien que ça l’Islam, même si elle citait beaucoup de versets du Coran pour illustrer certains de ses propos…

Ecueil que Faye n'a à ma connaissance pas fait dans ses écrits… Puisque si Faye critique beaucoup l’Islam, les musulmans ou l’immigration sur bien des aspects, il s’abstient de propos insultants (ou de tomber dans des propos de racisme primaire comme le fait Fallaci) : puisque par bien des aspects il a déjà dit que l’Islam était respectable. Qu’il respectait l’Islam, considèré comme un ennemi (qui nous envahit) respectable, notamment dans ses propres valeurs. Par conséquent, qu’il n’avait aucune haine à son encontre. Que c’était uniquement sa présence (de plus ou plus croissante par l’immigration de masse incontrôlée) sur le sol Européen qui lui était contestable (pour ne pas dire pas acceptable ) et qu’il dénonçait et combattait d'abord pour ça.

Mais probablement que si Fallaci avaient tenu de tels propos racistes à l’encontre (de certains membres) d’une autre communauté, ses écrits auraient peut-être eu moins de succès... ou eu (beaucoup) plus de mal à être diffusés… (ou même à être publiés !...) D’où peut-être également sa surenchère de propos racistes (primaires) anti-immigrés ou anti-musulmans pour compenser…

(1) Dont sauf des citations de passages dans des articles je n’ai lu aucuns de ses livres. Pour connaître la réalité sur l’immigration (voire l’islamisation) croissante qu’elle dénonce, sortir dans la rue en Région parisienne ou faire un tour sur Paris me suffit largement !...
Comme le rappelle superbement Quai Branlix dans son post sur :
http://kalayuga.frbb.net/Soralissimo-f4/Soral-vs-Identitaires-a-Marseille-p24995.htm?highlight=#24995 )


Dernière édition par le Dim 8 Juil 2007 - 11:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pertinax
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 248
Localisation : Oulan-Bator
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: Après Shamir le cas du professeur Toaff   Dim 8 Juil 2007 - 4:33

C’est quand même formidable. D’un côté sur le topic "Orientations National Bolcheviques", on a un identitaire racialiste qui se réfère au FLN. Pas à un front National Bolchevique [non surtout pas, bolchevik ça fait nazi], mais au FLN qui a donné l’exemple. Palingenesis écrit : « Le FLN (…) a brillamment montré l’exemple ». Bel exemple en vérité : enlèvement, torture, assassinat.

De l’autre, sur ce topic, je fais allusion à un journaliste qui suggère [en 2004] une chose absolument ébouriffante ; la substitution de tout ce qui est musulman en France à 5 millions d’Israéliens juifs qui vivent en Israël [dans l’hypothèse d’un exil massif]. A quelle réaction peut-on normalement s’attendre devant une telle proposition ? Un grand éclat de rire tout simplement. C’est tellement insensé qu’on ne peut qu’en rire [ou s’en offusquer pour les grincheux]

Et bien non, figurez-vous. A lire Quai Branlix, c’est très sérieux au contraire. Il faut donc – attention soyons sérieux - non seulement se débarrasser des Arabes [solution FLN/Palingenesis], mais encore accueillir un nombre équivalent d’ Israéliens juifs [il est vrai qu’en France, le chômage a baissé, on peut donc se le permettre].

Voilà où on en est. Si on ne dit pas implicitement 1) qu’il faut agir avec tous les immigrés comme le FLN avec les Français d’Algérie, 2) qu’on est prêt à accueillir tous les Israéliens juifs en échange (eux ne seront pas des immigrés, ou alors des gentils immigrés), alors qu’est-ce qu’on est, je vous le demande ?

On est Hitler ? Non, c’est beaucoup trop light. On est pire qu’Hitler. « Au moins Hitler n’adoptait pas un vernissage puant quant à la solution » écrit Quai Branlix qui me reproche de donner des leçons aux identitaires. Palingenesis défend la solution du FLN, mais c’est à moi qu’on reproche « la solution », alors que je ne n’en ai proposé aucune. Sinon, ah oui c’est vrai, sinon celle - emprunte de sagesse politique et religieuse – de Israël Adam Shamir. Parce que j’ai l’audace, rendez-vous compte, de reproduire un article, un seul, et dans lequel il parle avec lucidité du problème de l’immigration. Trop de lucidité sans doute, avec en plus de la verve et de l’ intelligence. Cela nous change en effet des ressassements obsessionnels et tristes des racialistes sur ce forum. La vérité a quelquefois un goût amer.

Enfin, on appréciera le dernier paragraphe du post de Quai Branlix où il assimile les mammonites aux juifs, alors qu’au contraire Shamir ne confond les mammonites ni avec les juifs ni avec les sionistes. Le Bordelleur et moi-même l’avons d’ailleurs rappelé. Mais bon, Quai Branlix veut attribuer des rôles de méchants, et on sent bien que la distribution est décidé d’avance. C'est la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après Shamir le cas du professeur Toaff   Dim 8 Juil 2007 - 13:22

Bon y'a des moments ou l'hypocrisie devient maladive chez certains , êtes vous prêt OUI ou NON à filer une raclée aux hordes de S(turm)ionistes évadés d'un Israël sous tutelle arabo-islamique ? Vous êtes chrétien, et une des caractéristiques du christianisme, c'est de ne pas punir les enfants pour les péchés de leurs parents, même s'ils doivent les continuer pour survivre.

Ensuite, vous critiquez ma confusion entre mammonisme et judaïsme, alors que la plupart de vos posts abondent dans ce sens, j'ai donc le tort d'appeler un chat un chat contrairement à votre réthorique vicieuse et hypocrite: je reconnais que le solidarisme (arf arf), l'assignation forcée à des métiers chrématistiques et non-productifs ainsi que certains enseignements rabbiniques sont à l'origine de la réussite pathologique des communautés juives occidentales... Là ou vous maquillez votre anti-sémitisme, j'ai aucune honte à dire que le fric compte beaucoup chez les apirou, et que c'est un phénomène inhérent à toutes les communautés minoritaires exilées et persecutées (ma comparaison avec les arméniens et les parsis)...

Ah pour Hitler, lui avait d'excelents blindés et de très bons soldats, et vous un clavier d'ordinateur et de très bons livres de Shamir, donc j'abdique vous êtes nettement plus "dangereux" que ce moustachu. Je préfère encore le Hamas à des intellos qui se lamentent autant que moi sur les émissions d'Arthur mais qui n'ont pas la classe de se revendiquer anti-sémite et de ne pas feindre leurs "solutions finales" de puceau honteux.... Je naime clairement pas les juifs mais certains anti-juifs me donnent parfois envie de prendre la défense de ces "nez crochus"... A vrai dire mes voisins sépharades sont aussi emmerdants que les perroquets comme vous, à la différence que ce sont vos ancêtres spirituels qui ont façonné l'esprit ploutocratique de ces apirou, plutôt que de les autoriser à cultiver la terre... Quand Céline disait que les aryens se battraient toujours pour les juifs, il n'avait pas tort dans un sens... L'Europe bousillé au 3/4 pour quelques fils d'Isaac, certes à cause d'eux mais surtout à cause des crétins omnubilés par leur pouvoir et incapables de trouver une alternative qui ne conduise pas au suicide général.... Se battre pour les juifs ne veut pas dire forcément en leur faveur, mais le bouzin est toujours le même....

Après tu peux me traiter de pauvre adolescent boutonneux (et mon âge te donnera raison), mais n'essaye pas de me faire passer pour un crypto-sioniste aux ordres du politiquement casher...

Sinon euh pour le FLN et Palinmachin, même si mon deuxième post délirant pourrait faire de moi un racialiste identitaire, il n'en est rien... Je suis dégoûté comme beaucoup par la présence ahurissante des "populations exotiques" dans les villes françaises, et j'évite de me branler sur un hypothétique transfert de population (question d'arthrite), car il faut savoir relativiser, dans 1000 ans cette question nous fera passer pour des attardés mentaux auprès du Gouvernement Mondial des Gluants (voir South Park)... Donc j'ai pas l'intention de détruire la vie de ces immigrés en les foutant dans des bateaux, le simple fait qu'ils se prennent la malédiction d'engendrer l'humanité (Al-Maari RULEZZZ !!!) suffit emplement à combler mes fantasmes de "pureté raciale" (on croit rêver, moi qui ressemble beaucoup plus à un bougnoule que Zidane)
Revenir en haut Aller en bas
Pertinax
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 248
Localisation : Oulan-Bator
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: Après Shamir le cas du professeur Toaff   Dim 8 Juil 2007 - 17:30

Merci à QB (Quai Branlix) de nous épargner les litanies grises à la Cochonnet et son style aussi glamour qu’une grimace de sacristain. Je commençais à m’endormir. On me somme (pourquoi ?) de choisir entre donner ou non une raclée aux « sionistes évadés d’un Israël sous tutelle arabo-islamique ». Mais la question n’est pas là. Elle surgit comme un cheveu sur la soupe. Certes Bibi a évoqué l’éventualité d’un accueil peu cordial ; mais ce n’est que conjecture romanesque. La sombre réalité, c’est une expérience de laboratoire conduite par l’Entité sioniste; à savoir : la Palestine [comme modèle réduit du monde] sous tutelle israélienne (et non pas « Israël sous tutelle arabo-islamique »).

Les enfants en effet, pour survivre, continuent leurs parents. Mais la religion chrétienne est une création européenne, formée par les empereurs et par la haute noblesse des empires et des royaumes qui en sont issus. Les Eglises conçues en termes organicistes (corps mystiques) sont filles du système administratif romain. Et non pas de je ne sais quel « judéo-christianisme » qui n’existe que dans les cervelles ramollies des fonctionnaires du cul-te conciliaire et des papes collabos.

Pour ce qui est de la confusion entre mammonisme et judaïsme, l’article de Shamir, pris dans son ensemble (6 parties) dissipe tout malentendu. En ce qui concerne mes posts et ma « rhétorique », tu te contentes d’affirmer sans rien démontrer. C’est comme si tu sifflais dans un violon. Autrement, quand on accuse quelqu’un d’antisémitisme (comme tu le fais), il faut le prouver. Car sinon, c’est nul. J’attends la suite. J’apprends avec surprise que « se revendiquer antisémite » pour Quai Branlix, ça a de la classe. Alors qu’est-ce que tu attends puisque tu n’es pas puceau [voyez-vous ça, c’est un grand garçon] ? Mais peut-être tout simplement que tu n’es pas antisémite [ce n’est qu’une hypothèse]. Tiens, comme ça se trouve, moi non plus.
Alors à quand la grande réconciliation ? J’en pleure d’émotion à l’avance…

Sinon, je trouve aussi dans la prose de QB toutes sortes d’expressions comme « solution finale », « nez crochu » et « anti-juifs » que je n’ai jamais employé et que le boy scout a du trouvé dans des romans, genre nazisme de sex-shop, plutôt que dans des livres d'histoire. Moi, je lis Shamir, Guénon, Scholem, Hegel et Clouscard. A chacun ses références.

Je suis rassuré d’apprendre que QB n’est pas un racialiste identitaire [ce n’est pas un péché, même originel]. En effet, l’espace d’un instant, j’ai eu comme un léger doute. Mais devant une telle profession de foi (« se battre pour les juifs »), je m’incline. Jusqu’au prochain post…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après Shamir le cas du professeur Toaff   Dim 8 Juil 2007 - 22:15

Et en quoi ton combat est-il le même que le mien et celui des nationalistes français et européens ?
J'ai comme l'impression que nous n'avons absolument pas le même idéal, ni les mêmes centres d'intérêts. Sur l'échiquier politique, où penses tu te situer ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après Shamir le cas du professeur Toaff   Dim 8 Juil 2007 - 22:21

Citation :
Mais devant une telle profession de foi (« se battre pour les juifs »), je m’incline. Jusqu’au prochain post…

Apprends à lire... Sa battre dans l'optique de Céline, c'est toujours se battre à cause du juif, et ton obsession judéomaniaque le prouve exactement... En l'occurence je correspond pas vraiment au "Kippah et Merkava" que tu veux me faire endosser...

Citation :
Sinon, je trouve aussi dans la prose de QB toutes sortes d’expressions

Pour mon vocabulaire, désolé de ne pas prendre des pincettes... Ma vulgarité est moins violente que ton intellectualité, la "classe anti-sémite", c'est éviter de construire 3000 discours pour au final ne pas dire ce que l'on souhaite vraiment: ELIMINER LE APIROU par tous les moyens, ce dont vous rêvez (au minimum le convertir au christianisme) mais vous en avez ni les moyens ni le courage, c'est là ou je parlais de "puceau honteux", pas de performances sexuelles.

Citation :
Mais peut-être tout simplement que tu n’es pas antisémite
Je n'aime pas les apirou, et tout ce qui va avec (votre raisonnement notamment) c'est clair ? Par contre un état juif homogène ailleurs qu'au Moyen-Orient et dans une contrée vierge aurait été la seule solution à ce problème éternel compte tenu de l'hystérie qui anime beaucoup de non-juifs des temps modernes (certains Japs se sentent enjuivés, c'est dire), on va pas jouer le sionisme territoriale pour transformer les juifs en propriétaires fonciers esclavagistes non plus ? Et même avec des philipins ou des bulgares, ce seront des juifs qui souffriront des boulots de merde car ils seront majoritaires sur leur territoire (pourvu que ça ne soit pas les Beta Israël qui nettoient les poubelles, mais on peut rêver)...

Citation :
ce n’est que conjecture romanesque

Va dire cela à un ancien déporté, il va surement apprécier ton style romanesque. Et ca a été aussi dégueu que ce que subisse les palestiniens maintenant, vous allez pas ressortir l'épisode du typhus exterminateur ?

Citation :
la Palestine [comme modèle réduit du monde] sous tutelle israélienne (et non pas « Israël sous tutelle arabo-islamique »).

Je parlais d'une éventuelle occupation d'armées arabes (que je sache dans la région, y'a pas de tibéto-birmans ?) en cas de débandade magistrale de l'alliance américano-israëlienne cela va sans dire....

"Laboratoire local d'un projet mondial" "Entité Sioniste"..... Putain, je pisse dans mon froc de rire, après ce gadjo ultra-cultivé vient me donner des leçons sur ma vulgate de nazi (option branlette)... Tu voulais une preuve de ton anti-sémitisme maniaque ??? Hé ben, arrête de faire le mariole... Etant donné qu'Israël ne peut pas jouer les Gengis-Khan, le projet mondial, ce sont les apirou qui s'y dévouent, ha non les mammonites peut-être (qui sortent du cul de Vénus) ? Etant donné le caractère indubitablement diabolique du apirou, Israël ne peut être qu'une "entité" et un "laboratoire de vivisection" n'est-ce pas ???? Passons sur la création débile et aux conséquences criminelles de cet état, mais bordel QUEL PAYS DANS LE MONDE NE S'EST PAS CREE INJUSTEMENT ???? La ou ta judéomaniaquerie est vérifiable, c'est que tes post n'évoquent pas autre chose que l'éternel problème de l'impérialisme sans jamais omettre de parler des....sionistes.

En tout cas je souhaite avec ardeur l'effondrement des USA pour que les bridés du Pays du Milieu viennent apprendre aux contemplateurs anti-impérialistes de ta crêmerie (toujours avec un anti-impérialisme de retard) l'expression chinoise du mot "EMPIRE" (tu dois savoir ce qu'en pensent les Bonnets jaunes du Tibet) !!! Mais t'inquiète pas, tu auras perdu tes dents ce jour-là, en attendant, on s'éclate bien non ???

Citation :
Alors à quand la grande réconciliation ? J’en pleure d’émotion à l’avance…

En fait ce genre de discussions ne mène nulle part, il s'agit juste d'une partie de séduction à la con pour persuader les couillons de 14 ans (grâce à des gens comme toi, j'ai failli à cet âge donner de la thune pour une assoc palestinienne plutôt louche) d'adopter une attitude pro-palestinienne ou pro-israëlienne pour le restant de leurs jours.... Et là-dessus, on est d'accord tout les deux, faudra compter sur personne en France pour aller défendre les petits rats d'Isaac et Ismaël (OUH LE VILAIN RACISTE), les paires de burnes manquant à tous dans ce pays on peut à la rigueur envoyer nos porte-avions rouillés pour intoxiquer le "laboratoire local de Mammon" avec de l'amiante.


Pas besoin non plus de citer Guénon pour combler une intellectualité que ni moi ni toi ne maîtrisons. Le retour à Guénon, c'est à la mosquée ou en ashram, pas sur Internet ou dans ta bibliothèque.


Heu Cochonnet ? Voila sur quel échiquier politique je me positionne


Par contre, si vous avez un AK47 en reserve, je veux bien effectuer une mission Rambo pour toi ou Pertinax.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après Shamir le cas du professeur Toaff   Lun 9 Juil 2007 - 0:40

Cochonnet

Heu mes centres d'intérêt ????
L'Europe et sa culture en premier lieu....Je suis donc un nationaliste racialiste (arreuhhh).....Plus sérieusement si l'échiquier politique sur lequel je me place se résume au vote alors c'est.....le Duce breton des 17% of course. Puis bon, j'espère qu'on est pas exclusivement destinés à être des PD dans un backroom sur ce forum (les subversifs se doivent d'aimer les cul-serrés et résistants), ça vous plait pas d'avoir des ânes-ars de la droite nihilistico-futuriste (burps) ?

Sur votre objection sous-jacente

Ce qui vous irrite c'est que je considère le transfert des populations immigrées d'Europe comme un délire même pas réalisable. Ecoutez, avant que la situation ne devienne très très grave, il n'y aura plus de pétrole pour remplir les charters destinés aux CPF... Donc je vous conseille d'aller vous entraîner au stand de tir si vous êtes pragmatique plutôt que de formenter sur Internet des solutions politiques foireuses.... N'oubliez pas, dans les années 70/80, les marxistes étaient légions, et tous les cocos armés de Baader à Action Directe n'ont obtenu qu'un seul résultat parmi la population: les gens étaient furieux qu'on ne les décapite pas à la hache lors de leur arrestation (dixit ma mère, une ex-Mai 68 ).... Vous voulez qu'on vous reserve le même sort si les identitaires se rebiffent violemment ? Il faut avoir le peuple dans la poche ou sinon il mettra votre tête dans la sienne sans même se salir les mains. N'attendez pas non plus un attentat d'Al-Qaeda salvateur, les moutons voteront pour le PS afin d'avoir la paix avec les purées mouslines, et Thierry Meyssan se chargera de faire la campagne électoral en parlant de complot américain, dont l'impérialisme réel et degueulasse ressort toujours pour donner raison à tous les autres enculés...

Pour compléter mon propos, un florentin du quattrocento vous donne le plan du colonialisme, aisément comparable au capitalisme migratoire:

Le meilleur moyen qui se présente ensuite est d'établir des colonies dans un ou deux endroits qui soient comme les clefs du pays : sans cela, on est obligé d'y entretenir un grand nombre de gens d'armes et d'infanterie. L'établissement des colonies est peu dispendieux pour le prince ; il peut, sans frais ou du moins presque sans dépense, les envoyer et les entretenir; il ne blesse que ceux auxquels il enlève leurs champs et leurs maisons pour les donner aux nouveaux habitants. Or les hommes ainsi offensés n'étant qu'une très faible partie de la population, et demeurant dispersés et pauvres, ne peuvent jamais devenir nuisibles ; tandis que tous ceux que sa rigueur n'a pas atteints demeurent tranquilles par cette seule raison ; ils n'osent d'ailleurs se mal conduire, dans la crainte qu'il ne leur arrive aussi d'être dépouillés. En un mot, ces colonies, si peu coûteuses, sont plus fidèles et moins à charge aux sujets ; et, comme je l'ai dit précédemment, ceux qui en souffrent étant pauvres et dispersés, sont incapables de nuire. Sur quoi il faut remarquer que les hommes doivent être ou caressés ou écrasés : ils se vengent des injures légères ; ils ne le peuvent quand elles sont très grandes ; d'où il suit que, quand il s'agit d'offenser un homme, il faut le faire de telle-manière qu'on ne puisse redouter sa vengeance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après Shamir le cas du professeur Toaff   Lun 9 Juil 2007 - 0:52

Quai Branlix, je ne faisais évidemment pas allusion à toi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après Shamir le cas du professeur Toaff   Lun 9 Juil 2007 - 2:03

Toutes mes excuses, j'ai au moins précisé ma pensée sur le nettoyage ethnique en Europe... Ce n'est même pas une question de morale, mais de moyens techniques....Certains fafounets ont déjà choisi le camp du plus fort on dirait, c'est aussi une question de moyens techniques, pas de morale...

Je vais dormir en pensant aux petits oiseaux....
Revenir en haut Aller en bas
Pertinax
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 248
Localisation : Oulan-Bator
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: Après Shamir le cas du professeur Toaff   Lun 9 Juil 2007 - 12:28

Concernant les Asiatiques, je connais un prof de français (aimant les voyages) qui a enseigné 5 ans à Bangkok ; il a trouvé les thaïs très distants avec lui et même hostiles malgré ses efforts d’intégration. Pour les restos chinois parisiens, il est intéressant d’aller sur un site internet ; il y a des témoignages de clients européens qui se plaignent du "racisme" de certains serveurs dans le 13ème. Ces simples remarques pour dire qu’il convient de se méfier un peu des « gentils » asiatiques, qui ne font pas de bruit, mais colonisent à leur manière. Et j’ai constaté aussi un certain « racisme » dans la communauté Chicano lors d’un séjour en Californie. Le racisme est un sentiment assez partagé sur la planète, j’en conviens. Autrement, je rejoins l'analyse de Quai Branlix à propos de la Chine. Et d’accord pour l’alliance de l’Eurosibérie avec l’Inde et la Chine, en cas d’un affrontement lointain avec une Amérique afro-chicano-khazar. Mais c’est une anticipation militaire et nous n’en sommes pas là. Pour le moment, si la troisième guerre mondiale a déjà commencé – comme le dit Shamir – c’est une guerre froide (enfin pas pour tout le monde), idéologique. Et même si nous connaissions seulement les prodromes d’une vraie guerre civile (et pas seulement des émeutes), elle ne ressemblerait pas à ce que nous décrit JC dans sa bd « France 2031 ». Pour simplifier, je me sens proche des nationaux-bolcheviks mais aussi de gens comme Arnaud Guyot-Jeannin ou Benjamin Guillemaind. C’est vrai que j’aimerai bien que les Apirou se convertissent, mais qu’ils se convertissent vraiment (comme Shamir), pas comme Lustiger. Voilà pour mon effort - le temps d’un post - de ne pas faire intello. Mais vu mon « grand âge », j’ai pris de mauvaises habitudes et je ne peux pas en changer. Sinon, je commence à trouver un peu gonflant les propos de Palingenesis qui se la joue à plus intello que GF, alors qu’il ne fait que du GF light. Ca ne vaut guère mieux. Si je trouve le temps, je vais donc m’occuper de lui (mais il est déjà en mains).

Comme dirait l’autre, on va bien rigoler…


Dernière édition par le Lun 9 Juil 2007 - 17:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pertinax
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital
avatar

Masculin
Nombre de messages : 248
Localisation : Oulan-Bator
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: Après Shamir le cas du professeur Toaff   Lun 9 Juil 2007 - 12:52

Suite de l'article de Shamir 5/6

"Ce n'est pas là le cri d'un gauchiste bon teint. Nous pouvons vivre tout en ayant des gens riches dans nos sociétés, nous pouvons survivre à côté de certains privilèges. Tant la gauche que la droite sont bonnes et nécessaires à la société, comme nous avons besoin de notre jambe droite et de notre jambe gauche pour nous tenir debout. Imaginez une prairie, dans les collines de Jérusalem, au printemps. C'est un tapis magique de milliers de fleurs colorées, qui vous invitent à vous asseoir parmi elles. Si tout le monde vient à marcher dessus, il n'y aura plus de fleurs. Si on l'entoure de barrières, personne ne pourra en profiter. Ces deux tendances, accessibilité et préservation, sont les deux lignes de force de la gauche et de la droite. Leur combinaison correcte permet à un maximum de gens de profiter de la prairie fleurie. La droite est la force conservatrice, qui préserve le pouvoir des élites traditionnelles. Ses tenants sauvent le paysage, protègent la nature, perpétuent les traditions. La gauche est une force motrice de la société, la garantie de son caractère vivant, de son aptitude au changement, de la mobilité sociale. Sans sa gauche, la société pourrirait, sans sa droite, elle s'écroulerait. La gauche assure le mouvement, la droite garantit la stabilité. Mais les mammonites créent, pour leurs objectifs propres, une pseudo-gauche et une pseudo-droite, en utilisant les erreurs des droite et gauche authentiques.

L'une des fautes de la ‘vraie’ droite européenne fut son manque de compassion et ses tendances au racisme. Le réflexe de ses partisans était judicieux : les immigrés déstabilisent la société. Mais ce n'est certainement pas parce que les immigrés sont des gens mauvais, comme le prétendent les racistes. Les immigrés peuvent être des gens extraordinaires, ils n'en poseront pas moins des problèmes. Les Hollandais sont allés en Indonésie, ils y ont rendu la vie cauchemardesque, et pour un bon bout de temps. Ils ont gravement détruit l'Indonésie. Des Indonésiens ont immigré en Hollande, y ont créé des tas de problèmes en retour. Les Anglais ont dévasté l'Amérique dans les grandes largeurs : ils ont exterminé les indigènes, rien que ça. Le processus colonial conduit le plus souvent à une destruction mutuelle : les Anglais ont dépouillé l'Irlande, et les Irlandais leur ont bien rendu la monnaie de leur pièce.

Le racisme est une aberration, qui prétend que certains groupes humains sont intrinsèquement meilleurs ou moins bons que d'autres. Tout le monde, absolument tout le monde est merveilleux : les Zoulous et les Britanniques, les Russes et les Tchétchènes, les Palestiniens et les Français, les Pakistanais et les Turcs, tant qu'ils sont chez eux. Chez les autres, ces bonnes gens deviennent une plaie. Aux jours de l'impérialisme et de l'expansion coloniale européenne, les théories racistes étaient nécessaires afin de justifier le transfert humain à sens unique qui en était la traduction sur le terrain. Sans racisme, il aurait été impossible d'exterminer les indigènes, de leur voler leurs biens, d'interdire leurs industries, de créer d'énormes propriétés foncières et de priver des peuples entiers de leurs droits humains fondamentaux. Mais aujourd'hui, on n'a plus besoin du racisme. Maintenant que l'aventure coloniale de l'Europe est terminée, la théorie du racisme, inacceptable moralement et scientifiquement erronée doit être remisée au placard.
Une vraie gauche se devrait de défendre les intérêts des classes pauvres, ce qui implique de s'opposer à l'immigration de masse. Mais, sous l'influence des sectateurs de Mammon, la gauche socio-libérale apporte son soutien à l'immigration sous prétexte de compassion. Les mammonites, ordinairement exempts de toute compassion, détournent ce raisonnement humanitariste à leur profit : les couches laborieuses européennes et américaines sont aliénées par la gauche libérale. Pour les travailleurs, la nature dangereuse de l'immigration est évidente. Les immigrants vivent dans le voisinage des travailleurs locaux, et ceux-ci souffrent de leur concurrence sur le marché du travail. Ainsi, ils sont pour ainsi dire forcés à rejoindre l'extrême droite raciste.

Il y a pourtant une bonne façon de sortir de l'impasse. Une solution bonne pour tout le monde, à l'exception notable des mammonites. Il faut arrêter l'immigration et ouvrir un compte permettant de transférer des fonds vers le Tiers Monde. L'Afrique et la Suède devraient avoir le même revenu. Les prélèvements fiscaux devraient s'écouler jusqu'aux Indiens d'Amazonie et jusqu'aux paysans d'Afghanistan. Il n'y aurait pas autant de Pakistanais immigrés en Angleterre s'ils pouvaient avoir un revenu égal équivalent chez eux, au Pakistan. L'Union européenne en apporte la démonstration : bien que les Suédois gagnent mieux leur vie que les Portugais, les Grecs et les Italiens, la différence n'est pas tellement grande, et ces pays connaissent la paix, aussi n'y a-t-il que très peu d'immigration européenne en Suède ou en Allemagne.

Compassion, dites-vous ? La vraie compassion chrétienne vous dit de permettre aux gens de vivre chez eux, dans leur pays, sous leur tonnelle de vigne et leur figuier, aussi bien qu’ils voudraient vivre chez vous. Bien sûr, vous n'auriez plus de femme de ménage à peu de frais, mais vous vivriez dans un pays plus propre et plus généreux. Ce ne serait que justice, puisque l'Europe et les Etats-Unis ont vampirisé, pendant des siècles, les richesses du Sud et de l'Est.

Le sort de l'immigrant est bien triste. En fait, l'immigration est un exil, la plus triste des situations pour un être humain. Ovide l'a crié sur les rives de la Moldavie, et le prince Genji l'a déploré dans le Suma. Mon ami palestinien Musa, avait amené son vieux père du village d'Aboud à sa nouvelle maison, dans le Vermont ; cet homme âgé se mit à construire des terrasses, telles qu'on en voit s'étager sur les pentes des collines de Samarie. Cela montre bien à quel point nous sommes partie intégrante du paysage, nous appartenons à nos montagnes, à nos vallées. Maintenant qu'on les agresse, aux Etats-Unis, il est vraisemblable que nombreux sont les immigrés à penser aux maisons qu'ils ont été contraints de quitter.

Bien que je pense que l'immigration devrait être arrêtée et remplacée par des transferts d'allocations aux régions les plus pauvres jusqu'à ce que les revenus s'égalisent, les immigrés qui sont déjà là sont vraisemblablement venus pour rester. Ils pourraient devenir des natifs : des Allemands en Allemagne, des Français en France, des Américains en Amérique, des Palestiniens en Palestine. Les ancêtres des Européens et des Américains avaient migré, eux aussi, et ils avaient adopté d'autres genres de vie. Les tribus germaniques des Francs ont envahi la Gaule celtique romanisée, formant, avec l'ancestrale population de celle-ci, la France moderne. Des descendants des Croisés européens vivent encore dans le village de Sinjil, dont le nom conserve le nom glorieux du commandant provençal Raymond de Saint-Gilles, mais ils sont aujourd'hui palestiniens jusqu'au bout du keffieh et ils sont autant assiégés par les Israéliens que tous les autres. Il en va de même pour ces Géorgiens amenés, il y a huit siècles, dans le village de Malcha, dans la région de Jérusalem, par ordre de la Reine Tamar. Ils sont devenus palestiniens, et des Palestiniens ils ont partagé le sort, lorsqu'ils furent expulsés de leurs maisons par les envahisseurs sionistes, en 1948.

Les êtres humains sont éminemment adaptables et, si les immigrés aiment leur nouveau pays, ils s'indigénisent. Je le sais de première main : né en Sibérie, j'ai choisi de devenir palestinien."

Suite et fin de l'article de Shamir 6/6

"La Troisième Guerre mondiale est une guerre contre la diversité en tant que telle. Elle a été entreprise par les adeptes de l'Avidité. Ils détestent la délicieuse mosaïque que forment les ethnies et les cultures, ils veulent à toute force homogénéiser le monde. Ils ont un motif pratique pour cela : il est beaucoup plus facile de vendre des productions en série à une humanité uniformisée. Mais ils ont aussi un autre mobile, moral, celui-là : ils ne veulent pas que les gens jouissent de tant de beauté gratuitement. C'est pourquoi cette beauté doit être détruite. Ils ont, enfin, une raison religieuse : adorateurs de Mammon, ils pensent que cette pluralité chatoyante est un sacrilège, une offense faite à leur dieu jaloux. Les belles choses du passé sont faites pour être enfermées dans un musée, à l'entrée duquel ils peuvent faire payer un ticket d'accès, une fois le village détruit.

Dans un beau film destiné à un public d'adolescents, L'histoire sans fin, le monde multicolore de la planète Fantaisie disparaît dans le néant de Nulle part. C'est la même chose qui arrive à notre monde merveilleux. Des lieux uniques et ancestraux sont rasés et supplantés par des terrains désolés et des centres commerciaux d'une laideur qui soulève le cœur. La gauche et la droite devraient sans tarder unir leurs forces contre le Nulle part qui menace jusqu'à notre existence même."

Homme de paix, qui recherche l’égalité et la réconciliation, Israël Shamir a été diffamé, son livre retiré des librairies, la première édition pilonnée, son deuxième éditeur traîné devant les tribunaux. Tout ça parce qu’une petite coterie, aux pouvoirs exorbitants, décide en France de ce qu’on doit écrire, de ce qu’on doit penser. La coupe est pleine. Nous ne pouvons passer sous silence ces atteintes graves à la liberté d’expression et à l’honneur de ceux qui – comme Shamir – sont des bienfaiteurs de l’humanité. Et les cyniques ne nous déstabilisent pas.

Vous êtes quand même perplexes, en vous demandant qui a raison ?

Je vais vous révéler un secret [chut, ça reste entre nous] : Il y a un critère simple pour identifier le vrai collabo ; c’est celui qui imite votre ennemi dans les procédés employés pour vous faire taire [vous savez, les mots infamants]. Mais je ne prétend pas que quelqu’un l’ait fait – vraiment - sur ce forum. Nous sommes entre gens de bonne compagnie. The world is a stage et le diable en coulisse qui veut nous tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après Shamir le cas du professeur Toaff   Lun 9 Juil 2007 - 13:29

Citation :
"Et d’accord pour l’alliance de l’Eurosibérie avec l’Inde et la Chine"

Ca va être un peu dur, car la Chine joue le rôle du balancier, a de très gros contentieux territoriaux avec la nation du Dharma, et risque de se fritter avec les russes à cause de la Mongolie et migrations de Han dans la Sibérie (c'est le plus gros problème chez Dugin au sujet de sa perspective eurasiste)....Une Chine qui distribue l'arme atomique au Pakistan tout en faisant des exercices militaires coordonnés avec l'Inde, ça sent le vice....et les indiens l'on compris depuis belle lurette.

Puis bon vous êtes un peu réducteur avec les Khazars et les Africains, les apirou sont les meilleurs amis des hindous et sont très apréciés pour leur longévité par les chinois.... Les africains désirent de plus en plus la protection de ces deux puissance malgré les bavures (Soudan), et l'Inde reste très pro-américaine tout en étant pro-iranienne et pro-russe....Heu c'est à rien y comprendre ??!!!???

Citation :
"j’aimerai bien que les Apirou se convertissent, mais qu’ils se convertissent vraiment "


Je préfère encore les aztèques pratiquant des sacrifices humains que leurs descendants chicanos.... Donc je capte pas pourquoi vous voulez convertir 15 millions d'aztèques du Levant à votre "doctrine lumineuse" ? N'essayons pas de mélanger religion, pouvoir financier et mafia politique, les deux peuvent s'accomoder très bien malgré le changement d'icônes....C'est vous même qui le dîtes en parlant de Lustiger....

Citation :
"Arnaud Guyot-Jeannin"


Ah ah, ça lui plaît à ce fan de Codreanu quand son pote rital se réjouit de l'islamisation des cathos ? Certains penseurs traditionnels aiment bien se tirer des balles dans le pied et dire "Merci mon Dieu"....C'est très rigolo en tout cas...

Ce qui est vrai c'est qu'on va bien se fendre la poire et ça ne fait que commencer....Bientôt "Iran under attack" sur TF1, et de gros problèmes en perspective....
Revenir en haut Aller en bas
Snake Plissken
Grande gueule qui pisse pas loin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 682
Age : 45
Date d'inscription : 28/06/2007

MessageSujet: Re: Après Shamir le cas du professeur Toaff   Lun 9 Juil 2007 - 13:46

perso, je vois bien un axe paris-berlin-moscou-tokyo, avec caracas et téhéran en prime


l'inde restant une énigme. Cette nation ne s'est jamais montrée expansionniste, et c'est tout à son honneur.


PS : je conchie les azteques, leur religion de tarés et leur sculpture de psychopates :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JOHN
Austère anachorète
Austère anachorète
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 41
Localisation : Un monde de (sales) cons
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: L'ANTISÉMITISME   Lun 9 Juil 2007 - 22:34

Pour ceux que ça intéresse, j’ai trouvé cette page web sur Shamir le dénonçant comme étant rien moins qu’un « antisémite hystérique » (le terme « affreux » ayant sans doute été omis) (2) sur : http://www.phdn.org/antisem/antision/shamircitations.html

Afin de justifier les tentatives d’interdictions de la publication de L’autre visage d’Israël (2003) (1) y sont donnés des extraits au motif (généreux) qu’ « il nous a semblé utile de permettre aux curieux de disposer d’extraits tirés de l’ouvrage. Il n’est presque pas nécessaire de les commenter. Ils démontrent avec éclat le caractère délirant de l’antisémitisme de Shamir. »

(En particulier après la lecture des liens ou textes déjà donnés ici de Shamir sur ce Topic) Afin de juger pas soi-même que (la lecture de) ces extraits « démontrent avec éclat de leur caractère délirant de l’antisémitisme de Shamir », j’invite justement à se reporter aux dits extraits…

Pour ma part les 2 extraits de la page 252 faisant allusion au « Fonds Monétaire International » ainsi que celui de la page 275 sur « Le nouvel ordre mondial » m’ont curieusement rappelé cet impressionnant (et effrayant) documentaire vidéo : http://www.dailymotion.com/relevance/search/jeu%2Bde%20l%27argent/video/xryjf_le-jeu-de-largent-archives-oubliees *

* [ Découvert grâce à : http://kalayuga.frbb.net/Mondo-2007-f5/Vers-la-suppression-de-l-argent-liquide-p24645.htm?highlight=#24645 ]

+ sur le gouvernement mondial : http://www.youtube.com/watch?v=F5wRIa4w--I


(1) Si à une certaine époque on a pu accuser certains de faire des autodafés avec des livres jugés porteur d’idées trop nocives ou décadentes… Aujourd’hui on s’arrange pour interdire la publication des livres contenants des idées trop déplaisantes… Autre temps, autres méthodes…


(2) Si cet argument ne vous satisfait pas totalement, on peut aussi avoir une autre explication… expliquant ce genre d’« argument » (qui consiste à associer « la folie » ou autres divers troubles pathologiques aux « antisémites ») ** ; en particulier dans la réponse de la dernière question de cet entretien sur : http://www.voxnr.com/cc/d_antisionisme/EEVAlpluuVGlbzkgqP.shtml

** On remarquera qu’en général on est taxé (plus ou moins) d’« antisémite » en fonction de ce qu’on n’est pas (suffisamment) judéophile, ou qu’on n’est pas dans une logique de soumission inconditionnelle d’adhésion suffisante.

De même :

Est taxé d’« antisémite hystérique » celui qui (ose) critique(r) (ou dénoncer un peu) trop certains détails… ou remettre en cause certains dogmes… En effet, alors qu’ailleurs elle est plus ou moins bien tolérée (voire encouragée…) sur certains sujets la critique n’est pas permise… interdit !... et peut même devenir critique pour l’intéressé… Tiens ! quitte à critiquer fait le plutôt à l’encontre des immigrés !… même si c’est encore pas très bien vu… ça sera toujours moins risqué… t’auras peut-être encore l’droit de passer à la télé…

Ou bien :

Est qualifié d’antisémites quiconque ne trouve pas forcément que des qualités aux juifs… que c’est vilain !.... comme c’est malsain !…

Sont qualifiés d’antisémites « hystériques » ceux qui ont l’outrecuidance de leur trouver aussi des défauts… que c’est intolérable !... inexcusable !... scandaleux ! Monstrueux ! Innommable !... Horreur ! Oh ! Abomination de l’abomination ! Oh ! Sacrilège ! **
On commençait déjà à s’en douter un peu :
La (sacro-sainte) « tolérance » tant prêchée (pour les autres) a quand même ses limites !...

** [En général, arrivé à ce stade critique (de disgrâce), tu peux plus échapper à l'accusation l'"argumentation" finale de réduction Ad Hitlérum (et cela quelles que soient tes origines ou ta couleur de peau !) : http://kalayuga.frbb.net/Soralissimo-f4/Soral-compare-a-Hitler-p21112.htm?highlight=#21112 ]

Hou ! le méchant « antisémite » ! qu’il est vilain ! (et laid, et sûrement pervers aussi) qui ose critiquer ceux qu’il faut pas !... les seuls qu’on a pas l’droit !... ceux que c’est pas permis !... que c’est vraiment mal vu… que c’est pas autorisé… surtout en vu de toutes les souffrances (et persécutions) qu’ils ont déjà pu subir… (t’as déjà oublié !?... Et ton devoir de mémoire alors !... c’est pour qui ?...) Après tout, c’est vrai !… on peut bien leur pardonner certaines choses... hein ?... et puis de toute manière t’as pas vraiment l’choix… t’as bien vu c’qui arrive à ceux qui vont pas dans le bon sens… c’est pas terrible, ça donne pas vraiment envi, comme on dit. )

Et puis d’abord, de quel droit vous vous permettez de nous critiquer !... (y’a que nous qu’on a l’droit ! au cas vous l’auriez pas encore compris !) Comment que vous avez été (mal) éduqué !?... (va falloir vous rééduquer ! sinon vous fustiger (voire flageller) à défaut de pouvoir encore vous (faire) soigner…)

L’antisémitisme quelle plaie !... * la seule véritable et sérieuse en fin de compte… la seule qui compte vraiment… qu’est pas tolérable, qu’est la plus intolérable dans l’échelle de la « tolérance »…

* [quel fléau ! La paix sur terre ne sera revenue qu’une fois qu’il aura complètement disparu...]


Dernière édition par JOHN le Jeu 1 Mai 2008 - 17:52, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatave
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 742
Date d'inscription : 09/01/2007

MessageSujet: Re: Après Shamir le cas du professeur Toaff   Mar 10 Juil 2007 - 3:14

Où il est à nouveau question du Professeur Toaff... :

http://switch5.castup.net/frames/20041020_MemriTV_Popup/video_480x360.asp?ai=214&ar=1393wmv&ak=null

... et d'autres choses peu édifiantes !

(...la personne interrogée, pour les non anglophones, parle notamment de certains meurtres rituels d'enfants chrétiens, et pas seulement au Moyen Age en Europe, à l'occasion de certaines "fêtes"...)


-Entretien en arabe, sous-titré en anglais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Après Shamir le cas du professeur Toaff   

Revenir en haut Aller en bas
 
Après Shamir le cas du professeur Toaff
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Septembre 2011 : Polémique après le suicide d'une professeur stagiaire à Grenoble
» Après le plombier polonais... le professeur roumain
» Lettre ouverte des collègues du collège Hubertine Auclert à Toulouse, après le suicide d'un professeur stagiaire
» devenir professeur de musique avec un bac+5 informatique
» Vos excuses après avoir raté un cours ou un test, ici.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: ALCHIMIE DU VERBE :: Boîte à lettres-
Sauter vers: