LE FORUM DES ÉGARÉS




Post mortem nihil est
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 G8

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: G8   Mar 5 Juin 2007 - 1:33

G8 - Optimiser la baise

Les hippies ont encore une capacité de nuisance.

https://redcdn.net/ihimizer/img239/9435/91932011020788537880012kt8.jpg
https://redcdn.net/ihimizer/img393/4493/91944protest1600122847ldj6.jpg
https://redcdn.net/ihimizer/img520/8674/91962protest4375122959ljz3.jpg
https://redcdn.net/ihimizer/img239/3774/92095protest6600122827lmt9.jpg
https://redcdn.net/ihimizer/img239/3960/92115protest8375122508lij4.jpg

Nota : Que des blancs (bande d'hypocrites)

En reprenant Soral, ces guignols, qui décridibilisent totalement la critique, finissent par me rendre le G8 sympathique. But non avoué, "optimiser leur baise, leur liberté de petits bourgeois".

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: G8   Ven 8 Juin 2007 - 17:42

Appel à une manifestation cyclo-nudiste à Bruxelles le 30 juin
http://www.7sur7.be/hlns/cache/fr/det/art_477522.html?wt.bron=homeHVDN

Citation :
(...) une manifestation cyclo-nudiste à Bruxelles, le 30 juin place de la Monnaie, a été lancé par la World Naked Bike Ride (...)

La World Naked Bike Ride scratch ... faire du vélo nu pour lutter contre la guerre et les bagnols, vendre l'arnaque aux médias et politicards (style le trou du cul de Paris).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: G8   Ven 8 Juin 2007 - 18:16

Murat a écrit:
En reprenant Soral, ces guignols (...), finissent par me rendre le G8 sympathique
"Sympathique" le G8 ? Confus Evil or Very Mad
Moi ce sont ces manifestations naturistes que je trouve sympathiques ... Cool
Revenir en haut Aller en bas
thomassxb
Idiot utile
Idiot utile
avatar

Masculin
Nombre de messages : 500
Date d'inscription : 11/02/2007

MessageSujet: Re: G8   Ven 8 Juin 2007 - 20:34

Il est bien connu que le G8 ne discute de rien et n'aboutit à rien, sinon à montrer ce que sont les altermondialistes : des enfants de la bourgeoisie mondialisée, capables de se payer l'avion et de sécher une semaine de fac sans soucis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: G8   Mar 12 Juin 2007 - 14:55

https://www.dailymotion.com/video/x27uct_cyclonudistes-pr-rue89com

Ces cons nous la jouent "victimes de leur subversion", bientôt faire du vélo à poil sera le symbol d'une lutte anti-fasciste. Bande d'idiots, ce qui serait subversif chez vous, un costume traditionnel, un costume militaire grande époque ou un costûme simple... encore plus subversif, monter un cheval plus qu'un vélo ou des rollers... quoi que l'âne leur sied mieux.
Revenir en haut Aller en bas
dreck93
Valet apatride du Grand Capital
Valet apatride du Grand Capital


Masculin
Nombre de messages : 173
Localisation : 93
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: G8   Mer 13 Juin 2007 - 17:51

Je ne comprend pas votre haine des hippis, les vrais, ils se battent pour leurs idéaux humbles...

Ce que j'aime pas c'est la plupart qui en ont juste le style. Mais eux font un effort et même si c'est pour rigoler ne font de mal à personne mais peut-être éveillent certaines consciences de beauf qui aiment les seins que le G8 c'est po cool geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/dreck93
Invité
Invité



MessageSujet: Re: G8   Mer 13 Juin 2007 - 20:56

hadrien a écrit:
Un thèse qui devrait pouvoir convaincre Murat que le culte du "naturisme" peut s'associer avec n'importe quelle idéologie :
http://edition-numerique.editions-universelles.net/these-histoire.pdf

Ai-je écrit que ces fions à l'air n'incarnent pas une apologie de la race, du jeunisme, du bellâtre blanc desouche qui s'exhibe pour mieux baiser, de la fille et son utilité à travers sa quête de pénis ?

Je passe la moitié de mes écrits sur ce forum a dénoncé l'hypocrisie maîtresse de ces guignols et leurs actions, en absolu, il n'y a pas d'incohérence à qualifier ces mongols de "nazis" puisqu'ils glorifient leur race, leur beauté, leur nudité, leur blanchitude et l'esprit communautaire racial qui va avec.
A les qualifier d'égoistes jouisseurs, désintéressés des restes du monde autrement que pour leur image et l'émotionnel moral, cette quête du jeunisme s'affranchit du savoir, de la reconnaissance des pairs, de l'héritage, bref des cons prétentieux qui prétendent à la sagesse politique en défilant cul-nu.
Manipulateurs, puisqu'ils se présentent en victime d'un état "qui les empêchent de faire du vélo nu" en contradiction à leur statut de blanc européen bourgeois qui leur ouvre la plus grande liberté naturelle du système.

Je ne porte pas de jugement sur l'action... je râle contre l'hypocrisie de ces pédales humaines. Je prendrais bien l'avis des allogènes du forum, mais la souffrance nait davantage de la multiplication des hypocrisies que des rapports francs, honnêtes et droits.
Je préfère l'allure : "oui nous sommes européens, on préfère être ensemble, on cherche à optiminiser notre baise, à se faire voir, on emmerde les vieux en place, leur système, on a la prétention de ne rien conserver, on se fout de la démocratie, l'important n'est que nous et notre plaisir immédiat " à ces tapettes qui sont exactement pareils, l'hypocrisie du language en plus, la soumission et la peur saillante. Pas plus anti-sytème que le noir à baskets.


Citation :
Je ne comprend pas votre haine des hippis, les vrais, ils se battent pour leurs idéaux humbles...

Ce que j'aime pas c'est la plupart qui en ont juste le style. Mais eux font un effort et même si c'est pour rigoler ne font de mal à personne mais peut-être éveillent certaines consciences de beauf qui aiment les seins que le G8 c'est po cool

Fait chier, d'où il sort ce con. On n'a pas assez de neuneux comme ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: G8   Mer 13 Juin 2007 - 21:17

Murat a écrit:
Ai-je écrit que ces fions à l'air n'incarnent pas une apologie de la race, du jeunisme, du bellâtre blanc desouche qui s'exhibe pour mieux baiser, de la fille et son utilité à travers sa quête de pénis ?

Je passe la moitié de mes écrits sur ce forum a dénoncé l'hypocrisie maîtresse de ces guignols et leurs actions, en absolu, il n'y a pas d'incohérence à qualifier ces mongols de "nazis" puisqu'ils glorifient leur race, leur beauté, leur nudité, leur blanchitude et l'esprit communautaire racial qui va avec.
A les qualifier d'égoistes jouisseurs, désintéressés des restes du monde autrement que pour leur image et l'émotionnel moral, cette quête du jeunisme s'affranchit du savoir, de la reconnaissance des pairs, de l'héritage, bref des cons prétentieux qui prétendent à la sagesse politique en défilant cul-nu.
Manipulateurs, puisqu'ils se présentent en victime d'un état "qui les empêchent de faire du vélo nu" en contradiction à leur statut de blanc européen bourgeois qui leur ouvre la plus grande liberté naturelle du système.

Je ne porte pas de jugement sur l'action... je râle contre l'hypocrisie de ces pédales humaines. Je prendrais bien l'avis des allogènes du forum, mais la souffrance nait davantage de la multiplication des hypocrisies que des rapports francs, honnêtes et droits.
Je préfère l'allure : "oui nous sommes européens, on préfère être ensemble, on cherche à optiminiser notre baise, à se faire voir, on emmerde les vieux en place, leur système, on a la prétention de ne rien conserver, on se fout de la démocratie, l'important n'est que nous et notre plaisir immédiat " à ces tapettes qui sont exactement pareils, l'hypocrisie du language en plus, la soumission et la peur saillante. Pas plus anti-sytème que le noir à baskets.
Fait chier, d'où il sort ce con. On n'a pas assez de neuneux comme ça ?
Quant Murat sort son argumentaire de choc ... pale
Il eut été plus exact d'écrire : "je passe mon temps à insulter des gens que je ne connais pas, que je n'ai jamais rencontré mais dont je pense qu'il sont des ... longue liste d'insultes"
Ce, évidemment dans un but d'égalité et de réconciliation ... sunny
Revenir en haut Aller en bas
Ritoyenne
Le niveau à son plus haut, t'entends ?!
avatar

Masculin
Nombre de messages : 798
Age : 34
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: G8   Mer 13 Juin 2007 - 21:39

Murat a écrit:
(...)
Citation :

Quant Murat sort son argumentaire de choc ... pale
Il eut été plus exact d'écrire : "je passe mon temps à insulter des gens que je ne connais pas, que je n'ai jamais rencontré mais dont je pense qu'il sont des ... longue liste d'insultes"
Ce, évidemment dans un but d'égalité et de réconciliation ... sunny

Oui, j'assume ma part de prétention, d'arrogance et de recherche du verbe soralien (l'honnêteté en toutes circonstances !).
A la nuance que je sais rabaisser ma croupe devant la personne susceptible de m'apprendre, une pensée, un concept, poursuivre la réflexion sur un champ, un angle qui m'était inconnu. Mais tant que je sens l'interlocuteur faiblard, je gueule puisqu'il ne m'apprend rien que je ne sache déjà.

Tu as, je crois, parfaitement résumé le principe de la "réconciliation" (sic).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: G8   Mer 13 Juin 2007 - 22:21

hadrien a écrit:
Murat a écrit:
Oui, j'assume ma part de prétention, d'arrogance et de recherche du verbe soralien
Le "verbe soralien" ne consiste pas à insulter les autres en fonction de ses propres phobies ou de son extrêmisme politique.
Quel genre de "nation" veux-tu donc construire en excluant de celle-ci tous les gens qui ne partagent tes idées (et je crois que cela fait une très très grosse majorité ...) ?
En fait, je crois que nous avons de la sympathie pour Soral pour des raisons très exactement opposées.
Cordialement

Qui parle d'exclure ? A l'heure, ce sont plus les gens comme moi que l'on exclue, au moins du débat. Pour le reste, il n'y a qu'à lire les archives du forum (c'est passionnant).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: G8   Mer 12 Mar 2008 - 1:02

DAVOS : De la montagne magique à celle des vanités







(G. Grimm-Gobat, janv. 2001)

Deux livres ont contribué au mythe globalisé de Davos : le premier a été écrit par Thomas Mann, le second par le rédacteur en chef de Harper's Magazine. A lire pendant le Forum [de Davos].

« La montagne magique » et « La montagne des vanités » : les deux ouvrages ont pour même décor cette station dont on n'articule plus les kilomètres de pistes skiables ou centimètres de couche neigeuse mais le nombre de soldats, gardes de fortification et policiers en faction.

Au début du siècle dernier, Hans Castorp, un jeune bourgeois allemand, se rend pour quelques jours à Davos auprès de son cousin Joachim, en traitement dans un sanatorium. Envoûté par l'esprit du lieu, le personnage central de « La montagne magique » de Thomas Mann restera sept ans dans la station grisonne.

A la fin du siècle, en 1998, Lewis Lapham, un journaliste américain, débarque à Davos pour participer à un symposium sur « la bonne santé du libéralisme ». La magie n'opère plus. Comment pourrait-il en être autrement dans un camp retranché ? La station grisonne inspire à cet hôte médusé « La montagne des vanités », un reportage ironique et corrosif qui nous fait pénétrer dans les coulisses du World Economic Forum.

La découverte de « La montagne magique », cette œuvre de quelque 800 pages commencée en 1912 et publiée en 1924, je la dois à la remarque vexatoire d'un de mes profs d'allemand. S'adressant à notre classe, il aimait assener : « Si vous aviez un autre niveau, je vous aurais fait lire le chef d'œuvre de Thomas Mann, mais là... ». Il n'en fallait pas davantage pour m'inciter à acquérir au plus vite sa traduction française.

Dès les premières pages, la magie est au rendez-vous. Avec une extrême liberté d'esprit, Mann ausculte, depuis les hauteurs de Davos, le monde et ses problèmes. C'est un témoignage à la fois symbolique et réaliste qui passe en revue tous les aspects de notre civilisation : politiques, économiques, sociaux, philosophiques, religieux, esthétiques.

A l'époque, Davos hébergeait des malades venus du monde entier et représentait une sorte de communauté internationale vivant en vase clos. Dès son arrivée, le jeune Hans Castorp délaissera la vie superficielle et fébrile qui avait été la sienne jusqu'alors pour se préoccuper de sa culture et de sa formation. Disposant de loisirs illimités, il va lire, observer, méditer, se livrer à de longues promenades silencieuses dans la neige. Au cœur de ses investigations figure « l'être humain ».

A l'image de l'Allemagne de Weimar déchirée par les idéologies, Mann a pris soin de placer aux côtés de son anti-héros deux intellectuels en perpétuel conflit: Settembrini et Naphta. Le premier apparaît humaniste, défenseur du progrès par la raison alors que le second est présenté comme un apologue de l'irrationnel. En dialecticien, Castorp s'emploiera à faire la synthèse de leurs points de vue contradictoires.

Et puis, pour agrémenter le tout et tenir le lecteur en haleine, il y a la délicieuse Madame Chauchat, pensionnaire mariée à un Russe, dont Castorp tombe amoureux dès la première rencontre. Tout ce petit monde, confronté à l'omniprésence de la mort, déconnecté de «la vie normale», se nourrit de spéculation. La déclaration de guerre de 1914 viendra arracher Castorp à cet envoûtement de la montagne magique pour le conduire sur les champs de bataille.

En 1981, Hans W. Geissendörfer a porté à l'écran « Der Zauberberg » avec Christoph Eichhorn dans le rôle de Castorp et Marie-France Pisier dans celui de Madame Chauchat (le cinéma de Davos projette ce film assez régulièrement). Le voir, c'est regretter que Visconti, après « Mort à Venise », une autre œuvre maîtresse de Mann, n'ait pas réalisé son projet d'adapter « La montagne magique ». Sans être médiocre, le film allemand évoque un peu une publicité glacée pour le splendide Hôtel Schatzalp où il y été tourné. Alors que Mann et Visconti savaient si bien témoigner de la lente dégradation des valeurs bourgeoises.

Après le Davos de Thomas Mann, passons à celui de Lewis Lapham. Le journaliste américain, se déplaçant en train de Zürich à Davos pour participer au Forum, se remémore le célèbre roman de Mann. Il se rappelle les personnages qui arrivaient là-haut porteurs des divers types de sagesse conventionnelle, à la mode dans l'Europe de cette période, et avec l'espoir de se guérir non seulement de leur altération physique mais aussi de leur dégradation spirituelle. « Je descendis à Davos-Platz, une station après celle où était descendu Castorp un jour de l'été 1907 et, bien qu'aucun cousin tuberculeux ne m'attendît avec un cabriolet de couleur jaune tiré par deux chevaux, il ne me fallut pas longtemps pour apprendre qu'on m'avait attribué une chambre au Schazalp, un ancien sanatorium, celui-là même où Mann avait installé ses phtisiques... »

De lieu béni de la réflexion pour le prix Nobel de littérature, Davos est devenu, à lire le rédacteur en chef de Harper's Magazine, « le haut lieu de 70% de la production mondiale d'autosatisfaction », un carnaval immoral où « tous savaient bien que la libre entreprise était un autre nom de Dieu ». Dans son opuscule jaune, « La montagne des vanités » (paru aux éditions Maisonneuve & Larose), il décrit un club d'apôtres impuissants à juguler les méfaits de leur créature, obnubilés par le tout-marché. « Ils ne veulent pas se voir tels qu'ils sont, de simples factotums qui entretiennent la chauffe d'une fournaise aveugle et impitoyable. »

Informations et anecdotes s'entrelacent. Au vitriol, il dénonce un monde où la privatisation des gains va de pair avec la nationalisation des pertes. Voici une peinture politiquement très incorrecte des « grands » qui nous gouvernent et qui en savent, à l'en croire, aussi peu sur les sautes d'humeur de l'économie mondiale que le barman du Schatzalp qui leur propose un alcool de prune ou une fondue savoyarde...


-----------------------------------------------------------------------------------


Niouse : DAVOS-G8 should become G13 as soon as possible-OECD's Gurria
Revenir en haut Aller en bas
el spirito
Sophiste d'estaminet
Sophiste d'estaminet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 710
Age : 53
Localisation : république bananière!
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: G8   Ven 21 Mar 2008 - 21:20

Voilà bien deux livres qui ne demandent qu'à se faire lire!!!!! study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: G8   

Revenir en haut Aller en bas
 
G8
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES ÉGARÉS :: RES PUBLICA :: Chroniques marxiennes-
Sauter vers: